Le Front Citoyen en campagne d’éducation civique

0
58
DSC_0083Le Front Citoyen 2016 vient de lancer une campagne de sensibilisation sur les droits et devoirs des citoyens ainsi que le rôle des agents de l’ordre. Elle devrait se terminer le 15 avril 2016.
D’après son porte-parole, Jean-Claude Katende, cette campagne dénommée « Yebela pasi na nga, pasi na yo » (ta souffrance est ma souffrance), s’inscrit dans l’optique de l’alternance démocratique espérée à la faveur des élections à tous les niveaux dans le strict respect de la Constitution et des lois du pays. 
Il a souligné que le souvenir douloureux des événements de janvier 2015 est encore très vif dans la mémoire collective des Congolaises et Congolais. Il a rappelé que craignant de voir la tenue de l’élection présidentielle retardée par la modification d’une disposition de la loi électorale, des milliers de compatriotes avaient pris d’assaut de manière spontanée et inattendue les rues de la capitale et des chefs-lieux de quelques provinces, pour dire non au « glissement ».
« Cet éveil des citoyens ne s’est pas fait sans heurts », a fait remarquer Jean- Claude katende, avant de dénoncer des pertes en vies humaines, des personnes blessées et kidnappées durant la semaine du 19 au 23 janvier 2015 suite à la répression policière.
«Depuis lors, le nombre d’exécutions extrajudiciaires, enlèvements, arrestations arbitraires et détentions illégales, visant majoritairement des jeunes activistes, ne cesse d’augmenter », a-t-il poursuivie.
Le Front Citoyen estime que ces violences auraient pu être évitées s’il y avait eu des messages de sensibilisation des masses à l’apaisement.
A l’en croire Jean-Claude Katende, cette campagne vise à saluer la mémoire des martyrs de la démocratie et de la liberté, mais surtout à dire à tous et à chacun : « nous sommes Congolais… nous sommes frères… nous ne pouvons pas en arriver là… la violence n’est pas une solution… tout citoyen est tenu de respecter les lois ».
         A travers des activités d’information et de sensibilisation, a indiqué le porte-parole du Front Citoyen, des civils congolais iraient à la rencontre d’agents de l’ordre (militaires, policiers et agents des services de sécurité ), afin de les sensibiliser sur les droits et devoirs des citoyens ainsi que sur leur rôle, conformément à la Constitution et aux textes qui régissent leur métier.
         Signalons que la campagne s’articule comme suit :
-Tout citoyen qui rencontre un agent de l’ordre l’encourage en lui serrant la main, en lui faisant un signe de la main, et dans la mesure du possible, en lui offrant une fleur ;
-Le citoyen lit le message de sensibilisation à l’agent de l’ordre et lui remet une copie ;
-Le citoyen filme ou prend une photo souvenir des échanges et de fraternisation sous réserve de l’accord préalable de l’agent de l’ordre.
ERIC WEMBA