Le FPM lance la nouvelle formation sur les grands métiers

0
101

Afin de répondre à  la forte demande dont il est objet de la part des institutions financières  qui œuvrent dans le secteur de la microfinance en Rd Congo, le Fonds pour l’inclusion financière en Rd Congo (Fpm)  a lancé, lundi 14 octobre 2013, à l’Université Protestante au Congo,   une nouvelle session de formation certifiante sur les grands métiers de la microfinance.  Le directeur général  de Fpm, Jean-Claude Thetika,  a également  saisi cette opportunité pour remettre des certificats aux 53 lauréats de la  précédente session. 

 Cette nouvelle vacation de trois mois, à raison de trois semaines par certificat,  orientée vers  les grands métiers  des finances, voulue très pratique, qui lie à la fois le fondement théorique du  niveau universitaire  et  la pratique sur le terrain, compte 109 participants venus de 19 institutions financières. In fine, le but poursuivi par Fpm pour faire face aux nombreuses demandes lui adressées  est de doter le secteur et les institutions financières de ressources humaines qualifiées en offrant un cursus de formation de haut niveau. Ainsi, le Fpm tout en poursuivant sa mission en assistance technique, offre également la chance aux professionnels de ce secteur de se former et de se recycler.

Pour cela, la nouvelle session a pour ambition   de former les participants  sur quatre certificats généralement organisés : le chargé de la  clientèle, les cadres intermédiaires chargés des opérations, les gens chargés de  contrôle interne afin de renforcer leurs capacités sur la gestion de risques ainsi que  le leadership pour un pilotage stratégique au niveau managérial.

Prenant la parole lors de cette double cérémonie  d’ouverture de la  nouvelle session, Jean-Claude Thetika, tout en souhaitant que les nouveaux participants puissent être à la hauteur des espérances placées en eux par leurs institution respectives et en saluant l’implication de tous les bailleurs qui participent à ce programme,   a profité de cette cérémonie pour annoncer des changements importants qui vont intervenir dans son institution dès l’année prochaine. Entre autres, le patron de Fpm a indiqué que son institution va se scinder en deux entités distinctes. A savoir, le Fpm Asbl qui va s’occuper de l’assistance technique et le Fpm,  une Société à responsabilité limitée, Sarl, une société financière. Ainsi,  en plus de quatre bailleurs traditionnels qui apportent déjà leurs contributions  à ses activités, le Fpm va aussi bénéficier de l’aide de trois autres bailleurs, parmi lesquels il y a la Be, le cordaid.  Enfin, au vue de  l’engouement et les nombreuses attentes suscitées, le patron de Fmp a déclaré que «nous essayons de passer par la formation afin de professionnaliser un grand nombre possible de gens dans le secteur mais aussi dans les Petites et moyennes entreprises, ce, afin de créer dans le meilleur de cas  un vivier de ressources humaines dans le secteur pour  ainsi espérer  insuffler  les meilleures pratiques pour répondre aux évolution de la microfinance en Rd Congo » .

Pour sa part, au nom de l’Upc Nondo  s’est dit heureux du partenariat signé entre  son université et cette institution qui lui  permet d’apporter une expertise académique au succès de ce programme.

Pour rappel,  cette  session placée sous la houlette de Fpm, la dernière pour cette année qui sera accueillie par le Centre congolais Allemand de microfinance et l’Upc se tient grâce  au concours de  ses principaux bailleurs traditionnels que sont  la Kfw, le Pnud, Uncdf ainsi que la Banque mondiale.

VAN 

LEAVE A REPLY

*