Le FPEN a remis 40.000$ à l’UNIBAND

0
40

L’Abbé Tampu, recteur de l’Université de Bandundu (UNIBAND) a vivement remercié le Fonds de Promotion de l’Education Nationale (F.P.E.N.), à travers sa directrice générale, Mme Florentine Soki Fuani Eyenga, pour son appui financier de 40.000$ dont l’UNIBANB a reçu les document de virement bancaire le 15 septembre 2011. Il a rappelé que cette somme est une réponse positive du FPEN au Projet introduit par l’Uniband pour l’amélioration de la qualité de son laboratoire médical et des conditions d’études des étudiants de cette université. Cette information est contenue dans un communiqué du FPEN déposé hier mardi 04 octobre 2011, dans notre rédaction. Ce document précise qu’à l’occasion de cette remise, Mme F. Soki Fuani à procédé à la signature de la Convention liant les deux parties.

Le déplacement de la délégation du FPEN à Bandundu, chef-lieu de la province du même nom, avait aussi d’autres objectifs, parmi lesquels, l’installation officielle, le 14 septembre 2011, de la direction provinciale du FPEN. A cette cérémonie marquant le démarrage des activités de cette institution à travers cette province, le gouverneur s’était fait représenté par son ministre provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), Elwa Mwatangi. Le communiqué note également la présence de plusieurs notabilités locales. Expliquant l’origine du FPEN, Médard Monkoki, directeur provincial de ce nouveau service, a noté qu’il a été créé par le décret présidentiel n°06/015 du 23 mars 2006, en vue de soutenir et de promouvoir le secteur de l’Education nationale en général (EPSP et ESU). Il a précisé que le FPEN est un établissement public doté d’une personnalité juridique et de l’autonomie de gestion.

Dans son mot de circonstance, Mme Florentine Soki Fuani a indiqué, que son institution vise, non seulement la qualité de l’enseignement, mais aussi la réduction sensible de la charge des parents en matière de financement de l’éducation de leurs enfants, l’accès à l’école de tous les enfants en âge scolaire, l’amélioration des conditions de travail et de vie de l’enseignant et de l’élève à l’école et le renforcement des capacités institutionnelles et infrastructurelles des administrations centrales et décentralisées de l’Education. Enfin, à la fin de son adresse, elle a lancé un appel pathétique à tous les partenaires de l’Education Nationale du Bandundu pour aider le FPEN à remplir sa mission, en collectant des fonds notamment le versement de minerval pour l’EPSP et la quotité minerval pour l’ESU, en vue de redresser le système éducatif dans la province de Bandundu.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*