Le FNLC et le RADECO pour l’alternance en 2011

0
49

            Le Front de Libération Nationale du Congo (FNLC) et le Rassemblement des Démocrates conciliants (Radeco) et les autres partis membres du Front pour la Défense du Congo ont plaidé pour l’alternance du pouvoir politique en 2011. C’était hier dimanche  au centre Libala  ya mwinda, dans la commune de Limete, à l’occasion de la cérémonie d’échange des vœux. La présidente nationale du Radeco, Mme Lusamba Tatcher a d’abord présenté les responsables des partis membres, et ensuite demandé à chacun de donner un message de réconfort aux Congolais en perspective des élections générales de 2011.
            Prenant la parole comme président du Front pour la Défense du Congo (FDC) et président national du Front de Libération Nationale du Congo (FNLC), Kapend Elie Kanyimbu a souligné la détermination de la plate-forme à prendre une part active aux élections à tous les niveaux. Il a aussi déclaré être pour une alternance au pouvoir et prêt pour  gagner à tous les niveaux des scrutins. Cet ex-maquisard revenu de l’angola a dit qu’il croit que la République Démocratique du Congo va retrouver son honneur un jour. En définissant le «front», il a indiqué que est une résistance fondée sur l’unité d’un peuple autour d’un idéal commun, un peuple qui est capable de se libérer et de libérer la nation opprimée. Pour le concept «Défense», le chef des ex-gendarmes katangais a expliqué  qu’il s’agit de sécuriser le peuple face au danger, d’où qu’il vienne. Kapend Elie Kanyimbu a rappelé que les élections de 2006 n’avaient pas totalement réuni les conditions pour la réussite parce que, a-t-il dit, on avait oublié le recensement qui était un schéma obligatoire. Il a invité les partis membres du Front à l’abnégation et la détermination car, a-t-il déclaré, « ensemble, nous allons gagner».
             Fidèle à la devise du FDC, M. Kapend a invité tous à l’unité, à la paix et à l’implication dans  le changement pour le développement du Congo. L’orateur a  souligné le choix fait par la plate-forme pour un seul candidat de l’opposition à l’élection présidentielle.
            Mme  Lusamba a elle aussi mis l’accent sur l’unité, le progrès et le développement intégral. Elle a rappelé que l’année 2011 étant électorale, l’heure est à l’unisson pour gagner. Elle a en outre invité les partis présents à ne pas avoir peur  face à un seul tour du scrutin présidentiel. «Nous aurons un seul candidat et nous allons gagner», a ajouté cette dame de fer.
D’autres responsables des partis membres ont donné aussi leur lecture de la situation politique. Il s’agit du parti du peuple(PDP)  dont la secrétaire générale a souligné l’importance de l’alternance au pouvoir. Elle a appelé les partis à se mobiliser comme un seul homme. Elle s’est référée à l’hymne national pour interpeller ses concitoyens. Pour elle: «Ou c’est 2011, ou c’est rien». La secrétaire général a aussi souligné le fait qu’on ne doit plus être des observateurs. Crispin Kabala, Secrétaire général du Parti Congolais pour l’Alliance Nationale a abondé dans le même sens et expliqué que son parti va se lancer dans l’arène en 2011. C’était aussi  l’occasion pour le parti MND de s’adresser aux autres membres de la plate-forme qu’il a invités à se serrer les coudes face à l’actuelle majorité au pouvoir.
            Il faut souligner que le FNLC a déjà mis en place ses structures de base aussi bien  au niveau de Kinshasa qu’à celui des provinces.                                                   
 
 
SSN

LEAVE A REPLY

*