Le CSAC et la CENI bientôt en séance d’harmonisation

0
108

CsacTBLa session de l’Assemblée plénière du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, la 33 ème du genre, a eu lieu hier jeudi 26 mars 2015. Comme d’habitude,  les débats ont été houleux mais empreints de convivialité. Pendant au moins trois heures, Jean- Pierre Eale, Atufuka, Juakali, Luboya Mvidie, Chantal Kanymbo, Alain Nkoy, Primo Mukambilua, …. et naturellement  Tito Ndombi,  le numéro un de l’organe public de régulation  des médias, ot débattu de  la mouture des directives électorales apprêtées  par le CSAC, de commun accord avec la CENI, de la présentation de leur  rapport d’activités périodiques au Parlement. C’est vers 15 heures que cette 33 ème session a pris fin.

Reprenant  quelques minutes plus tard à l’intention des chevaliers de la plume les grandes lignes des points débattus lors de la séance de travail  d’hier jeudi 26 mars 2015, Chantal Kanymbo a laissé entendre que le CSAC et la CENI sont appelés à travailler ensemble en matière des directives sur la campagne électorale. Ayant déposé  leur mouture à la CENI qui la leur a  retournée en faisant quelques annotations, le CSAC  les a examinées et les a jugées pertinentes.  C’est dans ce sens que les  deux parties vont se retrouver d’ici peu pour harmoniser leurs vues sur ces directives. Signalons que le CSAC a apprêté une soixantaine d’articles qui se rapportent à la manière dont les médias devraient traiter les informations relatives aux élections, à l’accès des potentiels candidats aux médias publics, à l’affichage des panneaux, aux contenus des messages des différents candidats….. C’est lors de sa séance de travail du 5 mars 2015 que l’Assemblée plénière du CSAC a examiné et validé les directives de surcroît ficelées par un petite équipe comprenant Chantal Kanymbo et quelques autres membres.

L’autre point évoqué par le rapporteur du CSAC  est celui de la présentation du rapport des activités périodiques de l’organe étatique de régulation au Parlement dans les tous prochains jours. Alors qu’ils auraient déjà pu le faire bien avant, les  turbulences qu’ils ont connues sont à la base de ce retard.  Et de préciser que le  CSAC  va s’adonner à cet exercice d’ici peu en expliquant aux élus du peuple ce qu’ils ont fait dès leur entrée en fonction jusque maintenant. Pour rappel, les membres de l’Assemblée plénière sont revenus de manière sommaire sur ce qu’ils se sont convenus lors de la session précédente avant de s’attaquer aux points inscrits à l’agenda d’hier.

 Jean- Pierre Nkutu