Le COSSEP dénonce la discrimination dans l’octroi du 2ème pallier de Mbudi

0
33

Les fonctionnaires sont mécontents d’avoir été marginalisés dans l’application par le gouvernement Muzito, du 2ème pallier du barème de M’Budi. Dans un document signé depuis 01 juin 2010 par Nsala Beloko, vice-président du Conseil syndical des services publics et privés (Cossep) et remis à notre rédaction, le Comité exécutif de cette structure a constaté, lors de sa réunion ordinaire du 29 mai 2010 que le gouvernement de la République applique depuis le mois de janvier 2010, le deuxième pallier de M’Budi aux seuls secrétaires généraux de l’Administration publique – suivant en cela les instructions de la « lettre du premier ministre n° RDC/GC/PM/1155/2009 du 29 Août 2009 » en ignorant toutes les autres catégories, sans respecter la tension normale pourtant consignée dans ladite lettre. Cossep déplore aussi les « mois de 60 jours » qu’observent les agents et fonctionnaires de l’Etat dans le paiement des leurs salaires. Cette situation foule aux pieds la promesse du Chef de l’Etat de faire de 2010 une année du social.

Pour mettre un terme à cette injustice, le Cossep exige du gouvernement de payer avec effet rétroactif et d’uniformiser le paiement du deuxième pallier de M’Budi à partir du mois de janvier 2010 à tous les agents et fonctionnaire de l’Etat, afin d’éviter des remous sociaux à l’orée de la célébration du cinquantenaire, en octroyant au huissier 93.628,30 Fc et au secrétaire général 936.283 Fc. Le Cossep exige aussi le respect de la date du 20 pour le paiement des salaires mensuels des Agents et Fonctionnaires de l’Etat. Enfin, le Cossep se dit solidaire de l’« Intersyndicale nationale du secteur public » en soutenant qu’il soutient sa lettre intitulée « Fonctionnaire face au Cinquatenaire », lettre adressée au ministre de la Fonction publique lui demandant l’application sans faille du deuxième pallier de M’Budi jusqu’en juin 2010 et du troisième pallier à partir de juillet 2010.                  

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*