Le compteur de la CENI s’arrête à 31 millions d’enrôlés

0
27

On n’entendra plus parler de la révision du fichier électoral pour le cycle électoral 2011-2013. Pour cause, c’est hier dimanche, 17 juillet 2011,  sous le coup de dix sept heures que Daniel  Ngoy Mulunda, président de  la Commission électorale nationale indépendante (ceni) a procédé officiellement à la clôture de cette opération aue quartier Upn, dans la commune de Ngaliema. Cette clôture intervient une semaine après celle concernant six provinces, à part la ville de Kinshasa.

Au finish, la Ceni par la voix de son président annonce avoir enregistré plus de 31 millions d’enrôlés dans sa banque des données. En effet, la révision terminée, il reste à la Ceni de procéder toutes affaires cessantes au nettoyage le plus tôt possible pour connaitre le chiffre exact des enrôlés. Pour se faire et pour plus de transparence, Ngoy Mulunda a indiqué à la presse que c’est désormais au nettoyage que devra s’atteler son institution afin d’y extraire les doublons et autres irrégularités. Et dans cette tâche,  outre l’entreprise Hologramme  qui a déjà été choisie, la Ceni  a également associé l’entreprise belge ZTS pour le nettoyage du fichier, afin de le rendre propre.

Dans la foulée, le président de la CENI a exhorté les  deux chambres du parlement de se réunir d’urgence en congrès afin de voter les annexes de la loi. Lesquelles annexes fixent toutes les modalités pratiques du scrutin dont le quotient électoral détermine le nombre de siège à pourvoir par circonscription.
Par ailleurs, comme promis aux élus de Kinshasa lors de la dernière rencontre sur la possibilité d’accorder des jetons aux requérants en cas d’engouement, la caravane de  Daniel Ngoy Mulunda qui a débuté son périple dans la commune de Maluku pour s’arrêter à Ngaliema n’a  enregistré aucune affluence qui puisse justifier pareille décision.

A.Vungbo

LEAVE A REPLY

*