Le Cercle Elaïes n’est pas à Muzito

0
58

C’est le coup de théâtre dans le dossier sensible des immeubles présumés faire partie du patrimoine du Premier ministre. Le gérant du Cercle Elaïes, Didier Kabongo, a fait parvenir hier au Phare un communiqué selon lequel ce site récréatif n’est pas une propriété d’Adolphe Muzito. C’était en réponse aux accusations du député national Jean-Lucien Bussa, formulées contre le chef du gouvernement dans la conclusion de sa question orale, le mercredi 28 avril 2010, imputant au précité la propriété du Cercle Elaïes.

A en croire des sources proches de la Primature, le Cercle Elaïes est une propriété de Froibise, un sujet belge. Les mêmes sources ont qualifié de fausse l’information circulant, depuis hier sous forme de texto, dans de nombreux téléphones portables des Congolais et faisant état d’une démarche qu’Adolphe Muzito aurait effectuée auprès du DG de la BIAC, Mr. Salanville, pour lui demander de lui établir une lettre attestant qu’il serait bénéficiaire d’un crédit de cette banque pour l’achat du Cercle Elaïes. L’auteur anonyme du même texto soutient que le DG de la BIAC y aurait réservé une fin de non recevoir, sur conseil de l’Ambassade de France.

L’entourage du Premier ministre indique que cette information est dénuée de tout fondement sur toute la ligne. Ils s’appuyent sur le démenti du Gérant du Cercle Elaïes pour relever la contradiction entre la prétendue requête du Premier ministre à la BIAC et la situation juridique réelle du Cercle Elaeis, un bien qui n’est ni en vente, ni vendu. Ci-dessous le document dont question plus haut.

COMMUNIQUE

Nous avons appris avec stupéfaction lors d’un débat télévisé au Parlement, la dénonciation par un député national que le Cercle Elaeïs appartiendrait au Premier ministre Adolphe Muzito.

Par la présente, nous apportons un démenti formel à ces propos et informons l’opinion publique que le Cercle Elaeïs n’a jamais été et n’est pas propriété du Premier ministre.

 

LEAVE A REPLY

*