Le Centre  national de transfusion sanguine s’est « déporté » à Tshangu

0
57
Dans le cadre de la journée mondiale des donneurs  bénévoles de sang (JMDS) célébrée annuellement à la mi-juin, près d’une centaine des personnes domiciliées à Tshangu se sont rendues hier dimanche 14 juin 2015 à la clinique Ahmadiyya, à Masina, pour honorer un engagement pris librement depuis des lustres. C’est celui de donner  bénévolement le précieux liquide évoqué à des demandeurs potentiels. Constitué quasiment des membres de la communauté musulmane dénommée « Ahmadiyya » et même d’un chevalier de la plume, ces donneurs de sang  ont été pris en charge par une petite équipe des sociétaires du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) avec à sa tête  Ruffin Nangole.  Seules les personnes ayant une masse pondérale au-dessus de 50 kilos et en bonne santé ont été conviées à se faire prélever du sang. Prêchant par l’exemple, le représentant légal adjoint de la communauté Ahmadiyya en RDC a donné le « go » de cet exercice.
Le sang prélevé et « logé » dans des poches en plastique a été déposé dans un bac en forme de glacière.  Ces poches de sang sont censées être acheminées dans un laboratoire pour être préparées et transformées en produits sanguins. Après le filtrage des globules blancs, les composants de sang destinés à être transfusés sont séparés par centrifugation. Il y a d’autres opérations et un dernier test qui survient  avant la transfusion  pour éviter  tout risque d’incompatibilité entre le donneur et le receveur, a-t-on fait observer aux journalistes présents à Masina.
            Expliquant aux médias le sens de la journée d’hier, le représentant légal adjoint d’Ahmadiyya en RDC, Omari Kasembe Abdan,  a fait signalé 2004, l’OMS, la Fédération internationale des sociétés  de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, la Fédération internationale des associations des donneurs de sang et la Société internationale de  transfusion sanguine avaient institué la JMDS.
            Pourquoi le 14 juin ? Répondant à cette préoccupation, il a précisé que cette date  est l’anniversaire de naissance du médecin autrichien Karl Landsteiner, qui avait découvert le système ABO des groupes sanguins en 1900  et  obtenu plus tard le Prix Nobel de médecine.
            La JMDS avait été instituée pour remercier les donneurs bénévoles de sang, sensibiliser les populations à comprendre la nécessité d’un  don de sang solidaire, anonyme et gratuit.
            L’enjeu de cette journée, a-t-il précisé, est de sensibiliser le grand public au geste solidaire de  santé publique qui est le don du sang.
            Approché par les chevaliers de la plume peu avant la clôture de ladite journée à Masina pour  expliquer un peu plus  le sens que lui et ses pairs donnent à la journée du 14 juin, Omari Kasembe a clairement dit à ses hôtes  que les confessions religieuses sont animées du souci du développement intégral de la personne humaine. C’est donc pour leur communauté un devoir moral d’appeler leurs membres à faire un don gratuit de sang. Et d’ajouter que l’acte posé en ce milieu du mois de juin  2015 avait été accompli aussi l’année passée. On avait dénombré plus d’une centaine des donneurs lors de la JMDS, édition 2014, a-t-il indiqué.
Jean- Pierre Nkutu