Le Centre hospitalier Monkole a fêté son jubilé d’argent

0
321
Sous le haut patronage du gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, représenté par son ministre provincial de la Santé publique, le Centre Hospitalier mère et enfant Monkole a célébré, le samedi 26 mars 2016, son jubilé d’argent pour ses vingt cinq ans d’âge. Pour mieux commémorer cet anniversaire, une centrale de production des gaz médicaux  a été inaugurée. Quatre agents dont le 1er médecin directeur ont reçu des médailles pour les 25 ans de fidélité au sein de cette institution hospitalière.  Quant à la population, elle est conviée durant une semaine à visiter le centre et recevoir des consultations gratuites qui se clôtureront par une journée scientifique le 1er avril.
 
monkoleA travers l’installation de la centrale de production de gaz qui  est jugée utile et nécessaire, Monkole veut permettre au patient  de bénéficier  d’un apport en oxygène à travers un réseau mural et en continue. Cette centrale produit de l’oxygène médical, de l’air comprimé et le vide médical. Sa capacité de production d’oxygène est prévue avec un excédent qui permettra d’alimenter d’autres hôpitaux congolais. Au niveau de Monkole, la centrale permettra l’assistance respiratoire, l’alimentation des outils pneumatiques des chirurgiens, des équipes de stérilisation ainsi que des équipements de filtration d’eau, a soutenu dans son allocution son médecin directeur, Dr  Mosolo  Alphonse.  
Avec comme mission d’assurer des soins de qualité à toutes les couches de la population congolaise en général et les plus vulnérables en particulier, le Centre Hospitalier mère et enfant de Monkole est embarrassé pour dresser un bilan après ces vingt ans d’âge. Il peut se résumer à une volonté de l’ensemble du personnel à donner le meilleur de lui-même afin de redonner  le sourire à la population de la commune Mont-Ngafula. Le centre est un pôle de développement dans la périphérique de la ville de Kinshasa offrant soins et participation dans l’action sociale des riverains
Cependant, Dr Mosolo Alphonse a estimé que le véritable bilan réside dans l’édifice bâti sur une surface de 15.600 mètres carrés comportant six niveaux, dont deux sous-sols, un rez- de chaussée et trois étages. Ce bilan  concerne aussi l’aspect recherche scientifique et projet de santé publique. Car, le centre participe à la recherche dans le domaine de VIH, de la drépanocytose et du paludisme avec des partenaires nationaux et internationaux aussi qu’à la promotion de la santé publique en RDC et au Congo Brazzaville. Cette offre sera complétée progressivement pour atteindre en 2020 un plateau technique qui permettra d’offrir une boucle totale de soins, réduisant les expatriations des malades qui constitue un des objectifs majeurs du ministère de la santé publique.
            Représentant du gouverneur André Kimbuta, le ministre provincial de la Santé publique a affirmé que l’accès aux soins de santé de la population kinoise est primordial pour le gouvernement provincial. Avec les services rendus par le centre hospitalier mère et enfant Monkole, qui joue le rôle d’hôpital général de référence de Mont-Ngafula 1, l’on peut admettre que ce centre rend des services significatifs à  la population kinoise en général et de la commune de Mont Ngafula en particulier.
Yves Kadima