Le Bâtonnier national empêché de voyager

0
49

Zemanta Related Posts ThumbnailJusqu’au moment où nous mettions sous presse, nous étions sans nouvelles du Bâtonnier National MBUY Mbiye Tanayi. Celui-ci devrait prendre son avion hier soir vers Macao pour y représenter le barreau de la RDC à une assemblée internationale des avocats. Arrivé vers seize heures à l’aéroport international de Ndjili et au moment de remplir des formalités au niveau des services de la DGM, Me MBUY Mbiye s’est vu confisqués tous ses documents de voyage, notamment le passeport ordinaire, son billet, le certificat d’hygiène et mêmes les frais de mission. Macao, faut-il le rappeler, est l’ancienne enclave portugaise en Chine à l’instar de Hong-Kong la britannique mais qui ont été rétrocédées, toutes les deux, depuis plus de dix ans à la République de Chine Populaire.

Il a eu beau réclamer les motifs de cet acte illégal et irrégulier, la dame qui lui avait confisqué ses documents de voyage a tout simplement disparu dans les couloirs des différents bureaux de l’aéroport international de Ndjili. Pourtant, Mme Wivine MUMBA, Ministre de la Justice, le Procureur Général de la République et le Directeur Général de la Direction Générale des Migrations avaient formellement et par écrit interdit aux agents de tous les services opérant à l’aéroport international de Ndjili de confisquer les documents de voyage des autorités civiles et militaires sans au préalable requérir des instructions de la hiérarchie.

Il y a plus d’un mois, le Bâtonnier MBUY Mbiye a eu à connaitre d’autres tracasseries de ce genre au moment où il se préparait à se rendre en Occident pour participer à une autre conférence internationale des avocats. Il n’a eu la vie sauve que grâce aux interventions énergiques du Directeur Général de la DGM et du sénateur Aubin NGONGO Luwowo qui se trouvait par hasard à l’aéroport international de Ndjili.

Ce genre des tracasseries doivent être prohibées en ces temps de la recherche de la cohésion nationale. Celui qui voudrait saboter les efforts du chef de l’Etat de redynamiser la politique de la cohésion nationale ne s’y prendrait pas autrement. Car, l’acte posé par cette dame doit être sérieusement sanctionné pour que cela ne se répète plus. On rappelle qu’il y a une semaine, Me MBUY Mbiye a été l’objet des menaces de mort lui proférées par des inconnus pour des motifs non élucidés. Qui est derrière tous ces actes de violence gratuite ? La balle se trouve dans le camp des autorités politico-administratives de la République pour protéger le Bâtonnier National comme l’a écrit le président des Barreaux francophone et germanophone de Belgique dans la lettre adressée à Joseph KABILA avec copie pour informations à M. Elio Di RUPPO et Didier Reynders, respectivement Premier Ministre et ministre des Affaires Etrangères du Royaume de Belgique.

Castro       

LEAVE A REPLY

*