Le 1er festival international du film de Kinshasa annoncé pour août 2014

kinshasa-kidsIl va se tenir à Kinshasa,  du 19 au 24 août 2014, un festival international  du film, dénommé «Festi kin 2014». L’annonce de ce grand rendez-vous du septième art a été faite lundi 16 septembre par son initiateur, Thierry Kabamba, Président-Directeur Général de «Pyramide» groupe lors d’un entretien à bâtons rompus avec la presse.

La particularité de cette nouvelle  activité dans le monde des arts,  a indiqué son promoteur,  sera l’organisation et la tenue d’un marché pour vendre et promouvoir à la fois des  films congolais et ceux venus d’ailleurs.

A en croire Thierry Kabamba, ce festival sera célébré comme étant la fête des films tournés  et réalisés par des Congolais  à travers la vidéo et les médias télévisuels.

Ainsi,  les organisateurs espèrent  en marge de cette manifestation dénicher de meilleurs  talents et sélectionner de bons projets de films des cinéastes congolais qui ne disposent pas d’assez des moyens pour se produire.

Grâce au jury qui sera mis en place, les dix projets viables   vont bénéficier de l’appui matériel et financier de «Pyramide Groupe» Car, dans ce domaine, Pyramide Group n’est pas à sa première expérience, d’autant plus qu’il est co-producteur avec Men’s production du film «Malebo», du cinéaste Laurent Mena. Les cinéastes congolais de la diaspora sont également attendus pour partager leurs expériences avec  ceux rester au pays.

Outre la production, ce festival a également pour ambition de professionnaliser les médias congolais qui ne disposent pas d’assez de matériels performants.

Ainsi, le festival compte proposer à ces médias l’achat des équipements professionnels pour leurs productions cinématographiques,  entre autres des rails, des caméras et autres. Pour cette même occasion, tous les équipementiers se sont donnés rendez-vous à Kinshasa afin d’exposer leurs matériels.

Passionné de cinéma, Thierry Kabamba  dit vouloir à travers cette activité réaliser son rêve d’enfance. Il entend ainsi associer d’autres grandes figures du septième art congolais, tels que Balufu, Gangura, Suke, Djo Munga et Mwana Zanga, tous installés en Europe.

La finalité de ce festival est que la Rd Congo retrouve sa place de porte étendard du cinéma africain perdue depuis de nombreuses années.  Pour preuve de ce passé glorieux dans le cinéma, la Rd Congo est le pays de l’Afrique subsaharienne à présenter officiellement un acteur  dans un grand festival d’été, tel que le festival de Cannes dans le sud de la France qui regroupe la crème et  du cinéma mondial.

Melba Muzola

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*


*