L’Assemblée provinciale de l’Equateur rouverte

0
50

Un jour après son arrivée à Mbandaka, la délégation du ministère de l’Intérieur a décidé hier jeudi 3 septembre la réouverture de l’Assemblée Provinciale de l’Equateur fermée il y a une dizaine des jours à la suite des incidents violents survenus sur les lieux. La cérémonie est déroulée en deux temps : d’abord à 9 heures avec le descellement, puis à 11 heures lorsque le ministre de l’Intérieur, Célestin Mbuyu Kabango, a tenu une causerie morale à l’intention des élus de de l’Equateur.

 

            Au cours de cet entretien, indique Yambo Biaz, rapporteur adjoint de l’hémicycle de l’Equateur, le ministre Mbuyu a demandé à chacun de prendre ses responsabilités afin que l’ordre règne de nouveau dans cette institution.

            La forte délégation mixte composée des délégués de la Présidence de la République, du Gouvernement central, du Sénat et de l’Assemblée nationale a aussi rencontré diverses notabilités de la province afin de récolter leurs avis sur le dossier « José Makila ». Les protagonistes de la crise qui bloque le fonctionnement des institutions à l’Equateur, notamment le gouvernement provincial et l’assemblée provinciale, se sont tous mis d’accord sur la nécessité de mettre un terme à cette « hostilité ».

             Néanmoins, contacté hier par Le Phare, le gouverneur Makila s’est refusé à commenter ces propos, préférant laisser à la justice le soin de clore le dossier. Ainsi donc l’affaire est loin de s’achever.

 

                                                                                                Tshieke Bukasa

 

LEAVE A REPLY

*