L’Assemblée Nationale en deuil : le 2è Vice-président Kombo Nkisi est décédé hier

0
347
Timothée Kombo Nkisi, Président provisoire de l'Assemblée Nationale de la RDC, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA
Timothée Kombo Nkisi, Président provisoire de l'Assemblée Nationale de la RDC, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA
Timothée Kombo Nkisi, Président provisoire de l’Assemblée Nationale de la RDC, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La nouvelle est tombée dans la matinée d’hier jeudi 14 avril pour ceux qui sont branchés ou suivent de près le fonctionnement des institutions et la vie de leurs animateurs.

Avant l’annonce officielle du décès du deuxième vice-président de l’Assemblée nationale par son institution, à l’issue de la réunion du bureau convoquée en urgence par son président, des proches de l’illustre disparu ont entretenu le flou sur la nouvelle envers ceux qui les contactaient pour vérifier l’information reçue.

Au terme de sa réunion tenue en début de l’après-midi par son président Aubin Minaku, le bureau de l’Assemblée nationale a rendu public le communiqué de l’annonce de la mort de l’honorable Kombo Nkisi, deuxième vice-président et élu de la circonscription électorale de Madimba, dans la province du Kongo central.

Le rapporteur qui a fait le compte rendu de la réunion devant les journalistes, a porté à la connaissance du public quelques décisions prises par le bureau de l’Assemblée nationale en rapport avec le décès de son deuxième vice-président à Paris, France.

Les plénières sont suspendues. Une délégation de la chambre basse se rendra en France afin de ramener la dépouille de l’illustre disparu dans son pays, la République Démocratique du Congo. Le programme des obsèques sera annoncé ultérieurement.

Qui était Kombo Nkisi ?

Professeur d’universités et homme d’affaires, Kombo Nkisi a milité au sein de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) où il était devenu cadre. C’est à ce titre qu’il sera aligné par le parti pour concourir aux législatives nationales de novembre 2011, plus précisément dans la circonscription électorale de Madimba, dans la province du Kongo central.

Elu député, l’illustre disparu se verra désigné président du bureau provisoire en tant que doyen d’âge parmi les élus. Après l’installation du bureau définitif, il bénéficiera des largesses des membres de la majorité qui lui concéderont la 2ème vice-présidence du bureau, poste qu’il occupait jusqu’à sa mort.
Dom