L’Asadho accuse : TP Mazembe, une équipe au-dessus des lois de la République

0
67

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, appelle les autorités de la Ligue National de Football(LINAFFOT) à mettre en exécution  la décision qu’elles ont prise contre le TP MAZEMBE  dans l’affaire qui l’oppose à l’équipe V-CLUS et à Monsieur Blaise MWIMBI. Lors du match qui avait opposé le T.P MAZEMBE à V-CLUB, en date du 26 septembre 2010, à Lubumbashi, les supporters de TP MAZEMBE  avaient brûlé  le bus de marque TOYOTA COASTER, numéro minéralogique AA05 appartenant à Monsieur Blaise MWIMBI.

Ledit bus était loué par les joueurs de V-CLUB pour les conduire au stade. Par sa décision n°LNF/BPCG/156/2010 du 26 octobre 2010, la LINAFOOT avait créé une commission  d’enquête sur les incidents survenus le 26 septembre 2010, après le match TP.MAZEMBE et V-CLUB. Cette commission avait condamné le TP.MAZEMBE à payer à Monsieur Blaise MWIMBI la somme de 40.423 USD repartie de la manière suivante :
– Achat d’un autre bus : 34.223 USD
– Dommages et intérêts : 6200 USD soit  50 USD x 124 jours
(27/09/2010 au 28 /02/2011, à raison de 24 jours par mois + 4 jours du mois de septembre 2010) ;


Deux ans après la survenance des incidents et  malgré les démarches menées par Monsieur Blaise MWIMBI auprès des autorités de la LINAFOOT et du Président de TP MAZEMBE, Monsieur Moïse KATUMBI CHAPWE,  le TP MAZEMBE se refuse d’exécuter la décision de la LINAFOOT.
Les autorités de la LINAFOOT se sont déclarées incapables d’appliquer la décision prise contre le TP MAZEMBE par ce qu’elles ne veulent pas entrer en conflit avec le Président de TP MAZEMBRE, le Gouverneur du Katanga,  Monsieur Moïse KATUMBI CHAPWE.
En date du 09 septembre2011, Maître MWAMBA BONSO, avocat de Monsieur Blaise MWIMBI,  avait adressé la lettre n° N/Réf : CAB/E.MB GK/136/2011 du 09septembre201 à Monsieur Moïse KATUMBI CHAPWE pour lui demander de procéder au paiement de la somme due à son client, mais cette lettre aussi est restée sans réponse.
En date du 10 juin 2012, l’ASADHO avait adressé la lettre n°27/ASADHO/CE/JCK/FD/2012 à Monsieur Moise KATUMBI CHAPWE pour lui priver de procéder au paiement  de la somme 40.423 USD due à Monsieur Blaise MWIMBI ;  mais  elle n’a reçu  aucune réponse de la part de l’intéressé.
Il sied de rappeler que ce n’est pas la première fois que les supporters de TPMAZEMBE violent les lois qui réglementent le sport et qu’ils restent impunis.


    En date 24 juin 2012,   lors du match opposant TP MAZEMBE à MOTEMA PEMBE à Lubumbashi, les supporters de TP MAZEMBE avaient agressé la délégation et les animateurs de l’équipe adverse. A l’occasion de cet incident, Monsieur EVOLOKO, animateur de MOTEBA PEMBE  a été sérieusement battu et son tambour ravi, mais aucune sanction n’a été prise contre TP MAZEMBE.
    L’ASADHO considère que le traitement  de faveur dont bénéficie le TP MAZEMBE de la part des autorités de la LINAFOOT constitue une violation de l’article12  de la Constitution qui dispose que «Tous les congolais sont égaux devant la loi et ont droit à une égale protection ».


Face à ce qui précède, elle recommande :

Ø  Au Ministre de la Jeunesse, Sport et loisirs :

– De faire respecter les règlements et lois relatifs au sport à l’égard de toutes les équipes de la République Démocratique du Congo ;
– D’interpeller les responsables de la LINAFOOT sur le traitement de faveur dont bénéficie le TP MAZEMBE;

Ø  Aux responsables de la LINAFOOT

– De mettre fin au traitement de faveur dont bénéficient  le TP MAZEMBE par rapport à d’autres  équipes  de la R.D.Congo ;

–  De faire exécuter la décision qu’elle avait prise dans le dossier opposant le TP MAZEMBE  à V-CLUBA;

Ø  Aux responsables de TP MAZEMBE

–  De se conformer aux règlements  de la LINAFOOT relatifs au règlement des conflits.
–  De procéder au paiement  de la somme d’argent alloué à Monsieur Blaise MWIMBI par la commission d’enquête mise  en place par la LINAFOOT.

Fait à Kinshasa, le 21 août 2012

                                                     ASADHO

LEAVE A REPLY

*