L’AS Vita Club en conquête de Beira

0
298

vclubLe groupe de l’AS V.Club affiche complet depuis hier midi avec le retour à Kinshasa du contingent composé de 5 joueurs – Mabele, Lomalisa, Makwekwe, Munganga et Mubele – ainsi que de l’entraîneur principal Jean Florent Ibenge Ikwange ayant effectué le voyage de Dubaï, ville des Emirats arabes unis, où l’équipe nationale de football de la RDC, les Léopards, avait croisé le fer, à l’occasion de la date FIFA (Fédération internationale de football association), avec la formation correspondante d’Irak, les Lions de la Mésopotamie, vainqueur 1-2, le samedi 28 mars, et 0-1, le mardi 31 mars.

Il est à appeler à livrer la manche retour des 16èmes de finale de la 12ème Coupe de la Confédération ce dimanche à Beira, localité de l’intérieur du Mozambique, dans un stade de 7.000 places, contre l’équipe locale de Ferroviario. La direction de la partie est confiée à Mbongiseni Elliot Fakudze de Swaziland, assisté de ses compatriotes Sifiso Nxumalo (A1) et Petros Mzikayifani Mbingo (A2). A rappeler que, le dimanche 15 mars au stade Révérend Père Raphaël, lors de leur première confrontation, le team vert et noir kinois avait pris largement la mesure de son adversaire. Mubele Ndombe (27ème seconde, 88ème) et Dayo Issoufou (84ème sur penalty) avaient concrétisé la domination des leurs. Forts de cette avance non négligeable, les partenaires de Guy Lusadisu auront certainement à cœur de la préserver, et surtout de ne pas revivre ce qui leur était arrivé la saison dernière en 8èmes de finale de la 18ème Ligue des
champions de la CAF (Confédération africaine de football) devant Kaizer Chiefs de l’Afrique du Sud, battu à l’aller sur le score de 3-0, s’était terriblement approché de l’AS V.Club en l’emportant par 0-2 comme pour entretenir le suspense, bien que le deuxième but avait été réussi en fin de match, dans le dernier temps de la récupération.
MK ouvre le bal ce vendredi contre Al Ahly Shandy
Le FC Max Mokey, le deuxième représentant de la RDC dans la même compétition, ouvre le bal, au niveau des 16èmes de finale contre le team soudanais d’Al Ahly Shandy, ce vendredi au stade Révérend Père Raphaël. Le team « orange » kinois avait serré les dents pour ne pas totalement sombrer à l’aller après avoir été mené par 0-2. La volonté de s’en sortir avait permis à réduire la marque, 1-2, et entretenir l’espoir pour l’empoignade de cet après-midi.

Quatre équipes presque garanties
Selon cafonline, seules quatre équipes, à savoir Young Africans (Tanzanie), Mounana (Gabon), FUS Rabat (Maroc) et AS V Club  (RD Congo), paraissent presque garanties de passer au tour suivant, les deux premières possédant une avance très confortable de quatre buts, les deux autres de trois. Toutes les autres devront batailler ferme pour obtenir leur visa. Une bonne dizaine de rencontres s’annonce très serrée, sept confrontations ayant vu l’équipe qui recevait quitter le terrain avec un avantage minimum.
L’une des plus menacées est l’ASEC Mimosas qui a dû se contenter chez elle d’un  nul avec la formation libyenne d’Al Ittihad. Certes la rencontre, comme toutes celles concernant les clubs libyens se jouera en Tunisie, mais ils sont un peu chez eux chez leur voisin, habitués depuis plusieurs années à y disputer leurs matches à domicile. L’Etoile du Sahel, un des leaders du football tunisien  depuis toujours, se trouve également  dans une situation périlleuse à l’occasion de son déplacement à Luanda.
Ce qui, par parenthèse, n’est sans doute pas le cas du Petro Atletico dont le nul chez les Swazis de Royal Leopards en ayant marqué deux fois semble lui ouvrir les portes des 8èmes de finale. Orlando Pirates est également en grand danger. Le club sud-africain a gagné la première manche par un but d’écart en concédant un but et il se rend à Kampala retrouver Uganda Revenue Authority, probablement galvanisé par la récente victoire, à Uyo, de l’équipe nationale, les Cranes, sur les Super Eagles du Nigeria qui peut avoir un effet d’entraînement. Le Djoliba de Bamako, Hearts of Oak d’Accra et Horoya AC sont également sur une corde raide.
Il reste le cas du Zamalek, toujours handicapé par les déboires du football égyptien. Le championnat national vient tout juste de reprendre après une interruption de près de deux mois. L’équipe du bord du Nil possède deux buts d’avance mais en en ayant concédé un au Rayon Sports du Rwanda. Ce dernier fait reposer tous ses espoirs de sauver sa saison sur un bon parcours en compétition africaine n’étant plus dans la course pour la conquête du titre national.
La Coupe de la Confédération confirme, cette année encore, qu’elle est une épreuve beaucoup plus ouverte que son aînée, la Ligue des champions. Elle n’a cessé de s’affirmer depuis des années comme un magnifique tremplin pour des clubs ambitieux, parfois méconnus. Ce pourrait encore être le cas cette saison.
Le programme complet s’établit comme suit :
Sahel SC (Niger) – Onze Créateurs (Mali) (aller 1-2), Al Ittihad (Libye) – ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire) (1-1), Petrojet (Egypte) – Djoliba (Mali) (1-2), Olympique Ngor (Sénégal) – Hearts of Oak (Ghana) (1-2), ASO Chlef (Algérie) – Horoya (Guinée) (0-1), Dedebit (Ethiopie) – Warri Wolves (Nigeria) (0-2), MK (RDC) – Al Ahly Shandy (Soudan) (1-2),  Rayon Sports (Rwanda) – Zamalek (Egypte) (1-3), AS Port (Togo) – FUS Rabat (Maroc) (0-3), Power Dynamos (Zambie) – Mounana (Gabon) (0-4), Uganda Revenue Authority (Ouganda) – Orlando Pirates (Afrique du Sud) (1-2), Platinum (Zimbabwe) – Young Africans (Tanzanie) (1-5), Benfica Luanda (Angola) – Etoile Sahel (Tunisie) (0-1), Petro Atletico (Angola) – Royal Leopard (Swaziland) (2-2), Ferroviario da Beira (Mozambique) – V. Club (RDC) (0-3), Dolphins (Nigeria) – Club Africain (Tunisie) forfait Dolphins.
Les 8èmes de finale se dérouleront de la manière ci-après : aller le vendredi 17 avril 2015, retour le vendredi 1er mai.

SIKI NTETANI MBEMBA