L’AS V.Club enfin sur le trône

0
58

La première fois que l’AS V.Club avait goûté au sacre au championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) remonte à l’année 2003. On en était à la 8ème édition. 

            Le mardi 2 novembre 2010 restera, en particulier, gravé dans les annales du club vert et noir puisqu’à l’issue de la 6ème et dernière journée du tour final du 15ème championnat, il retrouve le trône. Et, cela n’a pas été facile avec les coups tordus imaginés tout au long de la compétition par le comité de gestion de la LINAFOOT qui ne s’est jamais gêné pour contrecarrer ses efforts  dans son ascension vers la cime. Sans honte et sans peur, les animateurs de cette entité sportive n’ont jamais voulu lire le droit, surtout l’article 44 point 2 du Code disciplinaire de la FECOFA (Fédération congolaise de football association) qui concorde pourtant parfaitement avec les graves incidents provoqués, le dimanche 26 septembre 2010 au stade de la Kenya, par les supporters du TP Mazembe, mécontents du nouveau nul, 1-1 (après le 0-0 du mercredi 22 septembre à Kinshasa), imposé à leur équipe par l’AS V.Club, lors de la 4ème journée du tour final Bilan : un mort officiellement recensé, une cinquantaine de blessés dont un Major de la Police nationale, le bus de l’équipe visiteuse brûlé, le pare-brise d’une jeep de commandement de la police provinciale du Katanga cassé, une baie de la cabine de reportage radio-télé brisée, traitement inhumain des consœurs de Mwangaza tv (Mimi Fayil et Lilas Nyota Onema), etc.

Le verdict aurait été rendu le lendemain, sur base des rapports des officiels, le TP Mazembe aurait écopé d’un forfait et se serait retrouvé avec 3 points supplémentaires soustraits sur ceux déjà acquis, avec pour conséquence directe, sa rétrogradation à la deuxième place, ex aequo avec le TC Elima, avec 4 points, tandis que l’AS V.Club serait passée en tête avec 8 points, à deux journées de la fin, le FC Saint Eloi Lupopo végétant au bas de l’échelle avec aucun point. Que non ! Les bonzes de la LINAFOOT avaient cherché à tricher en arguant que, par nationalisme, il ne fallait pas sanctionner le TP Mazembe pour ne pas se pénaliser en craignant l’extension des peines au niveau de la 14ème Ligue des champions de la CAF où il était aux portes des demi-finales.  Et, pendant 5 semaines, leur mauvaise foi et l’intention de nuire à l’AS V.Club avaient été étalées au grand jour, ignorant superbement le poids populaire de la famille vert et noir et le haut rang de son président, Gabriel Amisi Kumba. Poussé à bout, les nerfs des fanatiques avaient lâché, le vendredi 22 octobre, au point de les amener à provoquer la casse au stade des Martyrs où étaient parvenues des rumeurs faisant état de l’homologation du score de 1-1 obtenu au terme du temps réglementaire, comme pour favoriser le TP Mazembe et priver froidement du titre l’AS V.Club qui a pourtant raison au regard des textes en vigueur.

            Maintenant, avec les résultats enregistrés hier sur les terrains, la situation s’est décantée d’elle-même. Que fera encore, le comité de gestion, du dossier avec lequel il a empoisonné délibérément l’atmosphère ?

            Au stade de la Kenya, le TP Mazembe a partagé, 0-0, avec le FC Saint Eloi Lupopo. De son côté, au stade des Martyrs, l’AS V.Club s’est montré impitoyable vis-à-vis du TC Elima. Sur une faute de Tshitenge sur Mfongang, Niemba (2ème) a converti le penalty du premier but. Un service latéral à ras du sol de Ngudikama Kila a été taclé par Mfongang (32ème). Ebunga (49ème) a repris puissamment un tir de Mfongang repoussé par le coin de la lucarne gauche du gardien matadien Mampuya.  Ngudikama (59ème) a inscrit l’un des plus beaux buts, sinon pas carrément le plus beau de la compétition, en évitant astucieusement le portier adverse après un joli coup de « sombrero ». Mbangi Ndaya (68ème) a placé un heading imparable, trois minutes seulement après son entrée. Score final : 5-0. Aussitôt, le dernier coup de sifflet de l’arbitre Buana Aziza de Mbuji-Mayi a retenti qu’une foule ivre de bonheur a envahi la main courante et l’aire du jeu pour promener à bout de bras ses héros.

            Le classement provisoire s’établit comme suit, à l’issue de ces deux rencontres, sans tenir compte de ce que décidera, ce mercredi ou peut-être encore plus tard, le comité de gestion sur le litige Mazembe-V.Club. 

SIKI NTETANI MBEMBA

LEAVE A REPLY

*