L’ARPTC frappe les utilisateurs de l’internet

1
70

Comme lors des manifestations de janvier 2015 et septembre 2016 contre le glissement du calendrier électoral, l’ARPTC (Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunication) a, une fois de plus, décidé de sanctionner les utilisateurs de l’internet. Sous prétexte de prévenir des abus, cette instance a donné des instructions aux sociétés de téléphonie cellulaire pour la réduction sensible du débit, surtout en ce qui concerne le téléchargement des images. Point n’est besoin de souligner qu’hormis les internautes, plusieurs secteurs sont directement touchés, notamment les banques, les messageries financières, l’administration publique et les entreprises publiques, l’aviation civile commerciale, etc.

Bref, au-delà de l’objectif visant la restriction des communications
entre utilisateurs des réseaux sociaux, c’est le pays lui-même qui se
trouve pénalisé.
Kin, le  07 août  2017

Concerne : Mesures préventives à prendre face à l’usage abusif des
réseaux sociaux

Monsieur le Directeur général,

En vue de prévenir les échanges abusifs des images via les réseaux
sociaux entre abonnés de votre réseau, je vous prie de prendre dès
réception de la présente, les mesures techniques préventives
succeptibles de réduire au strict minimum la capacité de transmission
des images.

Les réseaux sociaux concernés sont les suivants :
– Facebook, Whatsapp, Instagram, Twitter, Google, Baudi tieba, Skype, Viber
– Pinterest, Linkelin, Tahhed, Badoo, Myspace, Youtube, Vidéos,;
Buzznet, Meetup Snapfich, imo.
Vous recevrez, par la même voie, l’instruction de revenir à la
normale dès que possible.
Veuillez agréer  l’expression de nos sentiment distingués.
Oscar Manikunda Musata

1 COMMENT

Comments are closed.