L’Archidiocèse de Kinshasa accuse un chef coutumier

0
42

L’Archidiocèse de Kinshasa est en procès contre le chef coutumier Emangade Moke  de la commune de Maluku à cause d’une concession située dans la juridiction précitée. Cette affaire, enregistrée sous RP 11072, est passée hier lundi 09 mai 2011 au Tribunal de Paix de N’Djili. Appelée à s’expliquer autour de la propriété de ladite concession, l’autorité coutumière a laissé entendre qu’elle l’avait acquise après le départ des colons belges, qui n’avaient pas eu le temps et les moyens nécessaires pour sa mise en valeur.

En réplique, l’avocat de l’Archidiocèse de Kinshasa a confirmé au tribunal que c’est son client qui en était le véritable propriétaire. Il a produit à cet effet trois pièces justificatives au titre de preuves. Il s’agit notamment d’un document daté du 27 février 1975 et relatif aux dimensions de la concession, soit 13 hectares, à la présence d’une bâtisse et d’autres constructions ; de la décision finale de l’Urbanisme ; d’une lettre signée par un ancien bourgmestre de Maluku en date du 15 juillet 2004 interdisant des travaux de construction du Collège Saint Dondoué.

Entendu comme témoin à cette occasion, Epiana Nzamu, bourgmestre de Maluku, a avoué ne pas avoir la maîtrise du dossier. Aussi a-t-il recommandé au tribunal de s’adresser plutôt aux notables de la place pour avoir leur éclairage. Quant à Kefolo Loke, Conservateur, il a sollicité du tribunal un délai pour lui permettre d’apprêter tous les éléments de nature à l’aider à départage les deux parties. Sur ce, il a été décidé que l’affaire soit renvoyée au 27 mai 2011.

Floris Matondo (Stg UCC)

LEAVE A REPLY

*