L’AR proteste contre la levée des immunités de Kyungu 

0
166
kyunguPlusieurs voix se délient, depuis 24 heures, pour condamner la levée des immunités de Gabriel Kyungu wa Kumwanza, député provincial du Haut-Katanga, président de l’UNAFEC, vice-président du G7, une plate-forme membre de la méga plate-forme « Rassemblement des Forces Politiques Sociales et Sociales Acquises au Changement.
La dernière en date est celle de l’Alternance pour la République (AR).
Dans un communiqué signé par son secrétaire exécutif, Jean-Bertrand Ewanga, cette autre plate-forme politique affiliée au Rassemblement s’indigne de cette décision de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga aux allures de provocation.
L’Alternance pour la République fustige le fait que cette dérive intervient au moment où les forces politiques et sociales acquises au changement négocient, avec la Majorité présidentielle, par le truchement de la CENCO, une voie de sortie de la crise de légitimité des institutions en place et de leurs animateurs.
            L’AR exprime sa solidarité à Kyungu wa Kumwanza ainsi qu’à l’UNAFEC, son parti, en ces moments difficiles.
            Dans le même registre, Félix Tshisekedi a vivement condamné la levée des immunités de Gabriel Kyungu et l’arrestation du président du MLP. Pour ce haut cadre de l’UDPS, ces nouveaux cas ne favorisent pas la décrispation politique tant voulue par le Rassemblement et la communauté internationale pour aboutir à un accord politique dans un climat apaisé. Il craint que l’affaire Kyungu ne complique les négociations politiques entre les signataires de l’accord du 18 octobre 2016 et les non signataires, réunis depuis trois semaines< au Centre Interdiocésain, sous la médiation de la CENCO. 
 
ERIC WEMBA