L’Annuaire des Radios Communautaires est là

0
226

Plusieurs autorités gouvernementales, des bailleurs de fonds et des responsables des médias ont rehaussé de leur présence la cérémonie du baptême de  « l’Annuaire des Radios Communautaires de la République Démocratique du Congo » hier mardi 29 octobre à l’hôtel Sultani. La cérémonie était présidée par l’Abbé Jean Bosco Bahala,

 président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC). Cependant, l’annuaire était porté sur les fonts baptismaux par Polydor Muboyayi Mubanga, président de l’Observatoire des Médias Congolais (OMEC).

 Elaboré par la Fédération des Radios de Proximité de la République Démocratique du Congo, ce document a été édité en 2013. Il renferme 352 pages. Cependant, les données ont été récoltées en 2012. Et, il  est préfacé par l’Abbé Jean Bosco Bahala, président du Csac.

L’annuaire  est subdivisé en cinq parties dont la partie introductive, la présentation des radios communautaires et de l’équipe rédactionnelle, les index, les annexes et les fiches pratiques.

La production de cet annuaire vise à constituer un outil de référence pratique pour les chercheurs, les opérateurs des médias et les services spécialisés. Il convient de noter que les radios communautaires et associatives sont celles que la population utilise le plus pour s’exprimer, puisque l’accès aux radios commerciales est souvent difficile.

La rédaction de ce document a été rendue possible grâce au concours du gouvernement, du Csac, de la Fédération des radios de proximité du Congo, etc. Son financement était pris en charge par le « Programme Médias pour la Démocratie et la Transparence en RDC » (PMDT), lequel regroupe les coopérations britannique, suédoise et française, sous la coordination de France Expertise Internationale (FEI).

            Le coordonnateur de la Fédération des Radios de Proximité du Congo a relevé quelques difficultés rencontrées dans la récolte des données.

            Dans sa brève intervention, Karim Bénard-Dénde, représentant de la France Expertise Internationale (FEI), a donné la quintessence du Programme Médias pour la Démocratie et la Transparence. Il a fait remarquer que les acteurs du secteur médiatique congolais peinent dans l’exercice de leur métier, alors qu’ils ont un grand rôle à jouer dans leurs sociétés respectives en particulier et au pays en général, celui d’informer la population. Bien qu’ayant un rôle important à jouer  au sein de la société, les entreprises médiatiques sont butées au manque de ressources financières. Cela porte un coup dur au professionnalisme auquel aspirent de nombreux journalistes.

            « Cet annuaire devrait permettre de mieux connaitre le travail de ces radios de proximité et pousser l’ensemble de ces radios vers l’excellence. Il doit également améliorer le positionnement des radios communautaires sur le marché de la communication institutionnelle », a souligné Karim Bénard-Dendé.

            Invité à baptiser l’annuaire, Polydor Muboyayi, président de l’Observatoire des Médias Congolais et Editeur Directeur Général du quotidien « le Phare », a loué les sacrifices moraux, matériels et financiers consentis par plusieurs bonnes volontés pour mettre à la disposition du grand public cet outil capital pour la population en particulier et le pays en général. « Au Congo, il y a beaucoup de problèmes dans le secteur médiatique. Certains médias n’ont pas d’ adresses fixes alors qu’ils font un travail noble…l’outil baptisé en ce jour est un instrument très capital pour les Congolais, les chercheurs et les étrangers », a martelé le président de l’Omec.

Dorcas NSOMUE 

LEAVE A REPLY

*