L’Angola fête ses 35 ans d’indépendance

0
44

L’ambassadeur d’Angola à Kinshasa a réuni mardi 2 novembre 2010 des médias pour annoncer la commémoration 35ème anniversaire de son pays, devenu indépendant depuis le 11 novembre 1975. Une ancienne colonie portugaise, l’Angola, a souligné l’ambassadeur Emilio Guerra, s’inscrit dans la modernité, prenant l’exemple de l’organisation de la société. Le représentant du président Edouard Do Santos à Kinshasa a porté à la connaissance des journalistes que son pays fait de son mieux pour garantir les bons rapports avec ses voisins. Au sujet des expulsions avec violence dont son gouvernement est accusé, l’interlocuteur de la presse a rejeté la caractère brutal collé à l’opération, précisant au passage que la plupart des expulsés, sont soit des étrangers en séjour irrégulier, soit des creuseurs de diamant sans « papiers ».

Dans la foulée de son intervention, il a estimé que les rapports entre l’Angola et ses voisins, souvent présentés comme « tendus » sont l’œuvre de ceux qui ne veulent pas de la paix entre peuples. 

            Au chapitre de l’intervention de l’armée angolaise aux côtés de certains régimes politiques, Guerra a précisé que Luanda intervenait là où toute présence de l’Unita était signalée, prenant l’exemple de l’appui des hommes de Savimbi aux côtés de Pascal Lissouba, déchu par Dénis Sassou et de l’appui de la rébellion angolaise au régime de Mobutu face à Laurent-Désiré Kabila.

Dans le même chapitre, l’ambassadeur Guerra a révélé à la presse que le pays a un budget annuel évalué à 40 milliards de dollars, pourvu d’une superficie de 1 246 700 km²  sur une densité d’environ 10 hab/km². Au sujet du processus électoral, le pays s’apprête à aller aux urnes en 2012. 

La fièvre d’une commémoration

            Selon des médias locaux à Luanda, le gouvernement a présenté le programme des festivités marquant le 35ème anniversaire de l’indépendance de l’Angola, et a appelé la population à participer activement aux activités commémoratives. 

            Pour commémorer la date avec dignité, le président Dos Santos a créé, par décret, une commission constituée des ministères de l’Administration du territoire, des Finances, de la Défense nationale, des Relations extérieures, de l’Intérieur, de la Communication sociale, de la Culture, de l’hôtellerie et Tourisme, des Transports, de l’Urbanisme et Construction ainsi que des gouverneurs provinciaux et du secrétaire de la Présidence de la République en charge des affaires politiques et constitutionnelles.

La commission se chargera de préparer, organiser et coordonner au niveau interne et externe, les opérations nécessaires à la réalisation des festivités.

            Ce programme qui déroulera sous le thème “Indépendance, paix et développement” prévoit les activités politico-légale, économique, -sociale, culturel et sportive qui seront réalisées dans le pays et à l’étranger du 17 septembre au 31 décembre prochain évaluées à près de 10 millions de dollars.

            Le programme prévoit : l’inauguration du drapeau-monument et des ponts jetés sur la rivière Kwanza dans les régions de Cabala (Bengo) et Cangandala (Malanje), la remise des décorations aux autorités nationales et étrangères, des conférences nationales et internationales sur divers thèmes dont la constitution. L’inauguration de la première phase du campus universitaire, du palais de justice et du tronçon ferroviaire Luanda/Malanje, font partie du programme.  

            Dans le domaine culturel, l’organisation a prévu la réalisation des galas du “héros national” et du “prix national de la culture et arts”, la IVème rencontre internationale sur l’histoire de l’Angola et sur les langues nationales, le lancement de la synthèse de l’histoire de l’Angola, le lancement du portail du gouvernement (mécanisme de communication entre l’exécutif et les citoyens) et l’organisation des cultes œcuméniques et des festivals de la musique religieuse.

            A l’étranger, auront lieu des activités auxquelles prendront part, les communautés angolaises avec le partenariat des ministères des relations extérieures, de la culture et de la communication sociale.  

            La principale cérémonie des festivités de l’indépendance se tiendra à Luanda du 10 au 11 novembre au cours d’une manifestation, y compris un défilé militaire ainsi que des spectacles musicaux et gymno-sportifs.

  DIK

LEAVE A REPLY

*