Lancement de l’ « Evénement Qualité de l’Education en RDC »

0
206

Le rôle primordial de l’éducation dans une société, et particulièrement d’une éducation de qualité, a été mis en exergue par le lancement de l’«Evénement Qualité de l’Education en RDC », une manifestation de deux jours (24 et 25 août 2915), présidée par Maker Mwangu Famba, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC). Elle a débuté hier lundi, 24 août 2015, à l’Institut de la Gombe, dans la commune du même nom. Dans son discours d’ouverture, le ministre a précisé : l’éducation est à la base de tout développement humain et social. Elle structure l’homme ou la femme et permet à tout individu de participer pleinement à la vie culturelle, économique, politique et sociale du pays. Pour lui, c’est justement cette importance qui justifie l’intérêt des débats et des échanges sur la formation au centre desquels se trouve la problématique de la qualité. Toutefois, il a estimé que pour que cette éducation joue pleinement son rôle et soit le véritable levier de la transformation de l’individu et de la société, elle doit être de qualité ; que les enseignants soient bien formés et utilisent des méthodes d’enseignement efficaces et que les élèves acquièrent des connaissances et des compétences fondamentales attendues d’eux, notamment, savoir lire, écrire et calculer.

En outre, le ministre de l’EPS/INC a rappelé que la problématique de la qualité de l’éducation figure parmi les priorités retenues dans le Plan Intérimaire de l’Education (PIE) qui souligne la nécessité d’améliorer la qualité des enseignements/apprentissages, en mettant un accent particulier sur des réformes portant sur la formation initiale et la formation continue des enseignants, la pertinence des curricula, l’amélioration de l’environnement pédagogique et les performances des apprentissages. Malgré tout les efforts fournis, il a noté actuellement la qualité de l’éducation persiste à se situer en deçà du seuil acceptable, car plusieurs enquêtes montrent que beaucoup d’enfants  terminent le cycle d’études primaires sans savoir  lire ni écrire. Pour toutes ces raisons, Maker Mwangu a estimé que les efforts entrepris pour l’amélioration de la qualité de l’éducation doivent être soutenus et intensifiés ; des stratégies d’amélioration de la qualité multipliées, car il s’agit de la survie de notre système éducatif.

Quinquennat de la qualité de l’éducation

Dans cet esprit, a affirmé Maker Mwangu, il a décidé de faire de cet « Evénement Qualité », le point de départ d’un «Quinquennat de la qualité de l’éducation ». Cinq ans pendant lesquels seront mises en œuvre les recommandations issues des présentes assises et d’autres activités de suivi. En considérant l’objectif que s’est fixé notre pays, à savoir devenir un pays émergent d’ici l’an 2030, il a exprimé son souci de savoir si dans ce contexte, notre système éducatif actuel peut permettre à la Nation d’atteindre cet objectif en donnant à ceux qui constituent l’avenir les moyens de se hisser à la hauteur de ce défi. Il convient de signaler que Dieudonné Lufunisabo Bundoki, a prononcé le mot d’accueil pour circonscrire le contexte de la qualité recherché aujourd’hui par le Gouvernement de la République.

                        SAKAZ