L’Ambassadeur des Etats-Unis chez Etienne Tshisekedi

0
57

Le Président National de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (U.D.P.S.), Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a reçu hier mardi 12 avril 2011 dans sa résidence privée de Limeté la visite de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Kinshasa,  Entwisle. Ce dernier était venu s’entretenir avec lui de l’état d’avancement du processus électoral qui doit conduire aux élections en 2011, ceci au lendemain du rejet de la nouvelle Loi électorale proposée par la Ceni par Me Tunda, par les députés à une majorité écrasante. Abordé au sortir de son entretien avec le président national de l’Udps, Entwisle a noté que sa visite était à classer parmi les visites de courtoisie surtout compte tenu du rôle historique que Tshisekedi a joué dans ce pays. C’est ainsi, qu’il s’est déplacé pour venir présenter ses hommages et ses respects au leader de l’Udps. Durant les entretiens, l’Ambassadeur des Etats-Unis dit avoir été fasciné par l’Histoire politique de la Rd Congo. A ce sujet, il a avoué avoir appris beaucoup des faits politiques fascinants sur le rôle joué par le président de l’Udps depuis l’Indépendance son pays,  car, selon lui, Etienne Tshisekedi était le professeur et lui, l’élève.

Concernant le processus électoral, il a précisé avoir discuté avec ce parti de Loi électorale ; de l’importance d’un processus électoral transparent dans lequel les candidats peuvent circuler sans intimidation ; de l’accès de tous les candidats aux médias public et la nécessité pour la presse d’exercer son travail dans un climat de liberté. Toutefois, il a tenu à souligner que les questions relatives à la modification de la Loi électoral concernaient seulement les Congolais, car pour les Etats-Unis, seuls comptent les points qu’il a évoqués ; c’est-à-dire, la liberté de la presse, le respect des libertés et droits constitutionnels, le respect des droits humains, la liberté de presse, la transparence du processus électoral. Ce sont là, a-t-il conclu, les valeurs que tous les démocrates du monde défendent.

Pour l’Udps, la vigilance s’impose autant avant, pendant qu’après les élections

Abordé à l’issue de cette visite, le porte parole de l’Udps, Albert Moleka a estimé que c’était effectivement une visite intéressante, dans la mesure où les Etats-Unis sont un membre important du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Le Président national de l’Udps, selon Moleka, lui a fait part de son souhait de  voir le futut mandat de la Monusco être renforcé en ce qui concerne le processus électoral, notamment dans la phase pré-électorale, électorale et post-électorale. Concernant les entretiens entre les deux personnalités, le Porte parole de l’Udps a précisé qu’ils ont parlé de l’actualité politique, économique, sociale et électorale du pays. A ce sujet, a-t-il noté, les deux parties n’ont pas oublié d’épingler la situation des Droits humains dans notre pays que des ongs de renom qualifient de catastrophiques.

Concernant la situation politique, l’Udps a expliqué à son hôte son point de vue sur la révision de la Loi électorale et les relations qu’elle entretient avec la Ceni. Albert Moleka dit avoir noté dans le chef du visiteur, une détermination a voir se dérouler dans notre pays des élections libres, démocratiques et transparentes. Cela incluse, a-t-il encore souligné, l’égalié de traitement de candidats, l’égalité d’accès aux médias publics, le respect des droits constitutionnels ; particulièrement la liberté d’expression, de manifestation, d’opinion.

 

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*