L’alternance politique n’est pas négociable

0
625
tshisekediA quelques jours de l’ouverture officielle du dialogue politique, le ton se durcit dans le camp du Rassemblement. A l’issue d’une réunion tenue hier lundi 29 Août 2016 en sa résidence de la rue Pétunias à Limete, le Président du Conseil des Sages de cette méga plateforme poitique, Etienne Tshisekedi est sorti de sa réserve pour appeler la population à rejeter toutes les conclusions qui sortiront de ce qu’il appelle «pseudo-dialogue politique» convoqué  pour le 1er Septembre 2016 à Kinshasa.
Entouré des sociétaires du Rassemblement présents dans la capitale  (Martin Fayulu, Olengankoy, Lisanga Bonganga etc)  et certains hauts cadres de l’UDPS,  Etienne Tshisekedi a condamné de manière ferme l’attitude de M.Kodjo, «facilitateur récusé, qui vient selon le Rassemblement, d’aggraver la crise politique que traverse notre pays. Dans le message lu par le vice-président de l’AR,  Franck Diongo, le Rassemblement considère ces assises comme un complot organisé contre la Nation en vue de liquider le pacte républicain conclu de haute lutte à l’issue des négociations politiques inter congolaises de Sun City.
            Pour arrêter cette liquidation du pacte républicain programmé par les ennemis de la République, le Sphinx de Limete a lancé un appel à la population pour se mobiliser et participer aux actions de résistance pacifique qui seront décrétées par le Rassemblement le 1er septembre 2016. L’opposant historique a annoncé un sit-in devant des bureaux de la CENI situés dans les différents chefs lieux des provinces et des missions diplomatiques de la RDC à l’étranger, le lundi 19 septembre 2016, afin de réclamer la convocation immédiate de l’élection présidentielle.
            Etienne Tshisekedi a appelé le peuple congolais à se prendre en charge conformément à l’article 64 de la constitution pour barrer la route à toute dérive dictatoriale. Pour le président des sages du Rassemblement, l’alternance démocratique au pouvoir, le 20 décembre 2016, n’est pas négociable.
            Le Rassemblement reste attaché à la tenue d’un  dialogue véritable, crédible et inclusif conformément à la résolution 2277 du Conseil de Sécurité. .
Eric Wemba