L’AETA fait l’analyse des faiblesses et forces de la CENI

0
85

 

Appelée à apporter sa contribution à l’auto-évaluation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui débute le mardi 10 avril, la plate-forme : «Agir pour les élections transparente et apaisées» (AETA), a tenu un atelier d’une journée le 05 avril 2012, dans la salle de réunion, située à son nouveau siège, sur la 3ème Rue, quartier industriel, dans la commune de Limete. Cet atelier, selon les explications fournies par Jérôme Bonso, secrétaire exécutif, visait à faire une pré-évaluation du processus électoral tel qu’il s’est déroulé depuis la mise en route de ce mécanisme. Pour ce travail, il fallait recueillir les points de vue de toutes les tendances de la Société civile qui est – comme on le sait – une et multiple. A cette occasion, plusieurs responsables d’organisations non gouvernementales de développement ou des droits de l’homme (ONG) se sont fait signaler dans la salle.
A la fin de cette rencontre, les participants ont affirmé avoir confectionné un document qui représente leur appréciation de ce processus, lequel document reprend d’une façon précise et analytique les forces, les faiblesses et fait des recommandations pour une correction indispensable et un bon déroulement des échéances à venir. Les participants estiment avoir apporté ainsi leur contribution à notre démocratie naissante. Toutefois, ils ont dit réserver la primeur de toutes ces propositions à la CENI qui a sollicité leur contribution pour son auto-évaluation. La délégation de l’AETA remettra, le mardi 10 avril 2012, ces propositions à la CENI. On a également annoncé que du 16 au 18 avril 2012, se tiendra à Kinshasa un atelier sur le même thème avec toutes les représentations provinciales de la Société civile.
 
SAKAZ

LEAVE A REPLY

*