L’ABA rêve d’une nouvelle extension

0
32

 Le jardin de l’Académie des Beaux-Arts (ABA) a servi, le samedi 4 août 2012, de cadre à la cérémonie de collation des grades académiques aux lauréats et de clôture de l’année académique 2011-2012. Manifestation ayant concerné deux sections, à savoir les Arts graphiques et plastiques, celle-ci a concerné 27 réussites à la 1ère session. Cette cérémonie a eu lieu en présence du représentant du ministre de l’Esu, Jules Lomatiza. 
         Occasion pour le Directeur Général de l’ABA, Patrick Missassi, de féliciter les parents des lauréats, le personnel académique et scientifique pour leur encadrement. «La présente activité scientifique constitue la preuve éloquente du respect du calendrier académique et des instructions de la hiérarchie…» a-t-il reconnu, tout en rappelant à l’assistance son plan d’action axé sur trois points : l’assainissement du milieu estudiantin, l’amélioration de la qualité des enseignements dispensées et l’instauration d’une politique de construction de nouvelles infrastructures.

 Concernant le 1er axe, le n°1 de l’ABA a fait savoir que l’assainissement concerne le milieu environnemental pour faire ressortir la beauté de l’institut et faire asseoir son nouvel esprit au service du budget, des finances et du patrimoine. Ainsi, une boite à suggestions a été ouverte afin que différentes composantes de la communauté fassent des propositions concrètes à leur l’institut pour une action efficiente.
 Pour ce qui est de l’amélioration de la qualité des enseignements dispensés à l’ABA, le DG  a soutenu que les conditions optimales en cette matière ne sont pas encore réunies mais le crédo à suivre reste celle de savoir s’adapter aux réalités du moment et donner le meilleur de soi-même dans ce que l’on doit faire. Ainsi, l’ABA poursuit et élargit de nouveaux horizons éducatifs avec d’autres écoles des Beaux Arts se trouvant en Belgique, France, Allemagne, etc.


 Par rapport  à la construction des nouvelles infrastructures, le n°1 de l’ABA a martelé que son établissement mérite d’étendre sa capacité d’accueil pour faire face à la demande sans cesse croissance. Dans cette perspective, la construction d’un nouveau bâtiment devant abriter deux auditoires de 300 places chacun est à l’ordre du jour, de même pour loger les étudiants dans les conditions décentes et prévenir tout danger d’écroulement des toitures de leur home. Pour mieux identifier les personnes qui fréquentent le site de l’ABA, le DG a fait savoir qu’une guérite est en construction.


 Appel aux volontaires


 Lançant un appel aux gens de bonne volonté,  le DG de l’ABA  les a invité à appuyer son école en infrastructures, équipements et matériels nécessaires à une école des arts. « Déjà sur fond propre nous avons la résolution  de commencer à faire quelque chose. Un premier pas est fait, dans la bonne direction. Il reste d’autres plus déterminants, plus visibles avec la ferme volonté et le concours de tous, nous y parviendrons », a-t-il souhait&. Il convient de rappeler que la section des arts graphiques comprend les départements d’Architecture et la Communication visuelle, tandis que celle des arts plastiques est constituée de quatre départements : Céramique, Métal, Peinture, Sculpture.

Muriel Kadima

LEAVE A REPLY

*