La Voix de l’Amérique en deuil : Ferdinand Ferella n’est plus

0
78

La Voix de l’Amérique a perdu hier un de ses éminents journalistes en la personne de Ferdinand Ferella, qui a rendu l’âme tôt le matin. Amoureux de l’Afrique et particulièrement du Congo, l’illustre disparu comptait de nombreux amis et admirateurs à travers notre continent ainsi que dans notre pays. Sa disparition une perte irréparable pour la presse mondiale et africaine. Pendant plusieurs décennies en effet, Ferdinand Ferella a passé son temps à traquer l’actualité africaine et congolaise. Sa mort laisse sous le choc tous ceux qui l’avaient connu, de loin comme de près. Le vide qu’il laisse au sein de la rédaction de la Voix de l’Amérique aura du mal à être comble. Le Phare s’associe à la douleur de cette maison de radio, de sa famille et de nombreux africains et Congolais et souhaite que l’âme du disparu repose en paix.

La rédaction

LEAVE A REPLY

*