La société civile de Bandundu inquiète de la situation sécuritaire

0
23

Le coordinateur de la société civile de la province de Bandundu a déploré le manque de suivi de la situation sécuritaire dans cette province après les scènes de violence qui ont eu lieu dans la ville de Bandundu le 26 avril 2011, suite a une décision de la Cour suprême de justice en faveur de la réhabilitation du gouverneur de province, a dit le porte-parole intérimaire de la Monusco, Pénangnini Touré, lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Monusco d’hier mercredi 11 mai 2011.

Il a signalé que la situation sécuritaire était au centre d’une réunion le 6 mai dernier entre le coordinateur de la société civile de la province et la section des affaires civiles de la Monusco.
Selon le coordinateur de la société civile du Bandundu, a dit le porte-parole onusien, cette protestation avait occasionné des morts dont les funérailles dans les prochains jours, pourraient occasionner une escalade de violence.
La société civile de Bandundu déplore également le fait que le comité établi par l’Assemblée nationale pour enquêter sur ces événements ne soit pas encore arrivé dans la province.  

Par ailleurs, le porte- parole intérimaire de la Monusco a annoncé le voyage aujourd’hui du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Rd Congo, Roger Meece, pour New York, où il prendra part, le mercredi 18 mai, aux discussions du Conseil de sécurité sur la situation en Rd Congo. Toujours a New York, il participera, le 9 juin, à la présentation du rapport du Secrétaire général sur la Monusco aux membres du Conseil de sécurité. 

Le représentant spécial était du 4 au 6 mai 2011 à Goma et à Bunia pour une visite de travail. Dans la ville de Goma où il s’est rendu pour la deuxième fois en moins de deux mois dans le cadre de ses visites de routine sur le terrain, Meece est allé se rendre compte de l’évolution du processus électoral au Nord- Kivu, notamment l’enrôlement des électeurs qu’il souhaite voir s’accélérer dans la province. Il a, à cette occasion, lancé un appel solennel aux acteurs politiques nationaux pour qu’ils s’investissent davantage dans le processus électoral en cours afin que celui-ci soit un succès.

Jean-René Bompolonga  

LEAVE A REPLY

*