La Société Civile au secours de 90% de Congolais

0
24
Après une longue analyse des réalités quotidiennes de la population congolaise; une plate-forme est née  pour sauver  près de  90% des Congolais vivant dans des conditions infra-humaines. La grande cérémonie de présentation et de lancement officiel de la « Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile Congolaise, CONOSCIC en sigle », a eu lieu le vendredi 06 juillet dernier à la salle de conférence de la Paroisse Notre Dame de Fatima.
Face à cette réalité, la  philosophie  de cette plate-forme sera  axée autour de l’idée-force : le congolais  doit  désormais  devenir à la fois  acteur, sujet,  et bénéficiaire de développement avant de compter sur les autres. Cependant, cette coalition des  organisations de la société civile a  12  principaux objectifs : 
-obtenir par des actions citoyennes et à court terme la restructuration en profondeur de la Ceni ;
-promouvoir l’Etat de droit, la démocratie, la bonne gouvernance et les Droits  de l’Homme ;
-promouvoir la citoyenneté responsable ;
-faire le lobbying  et plaidoyer auprès des institutions de la République Démocratique du Congo sur des questions  d’intérêt  public, relatives aux élections, à la paix, aux droits de l’homme, à la bonne gouvernance, à la résolution pacifique des conflits, à la paix et au développement ; 
-participer au monitoring  du processus  de la démocratisation et électoral, par  la mise sur pied d’une mission d’observation  électorale  de la coalition, réellement indépendante ;
-échanger les expériences  en matière électorale, de démocratie, de la bonne gouvernance et de paix entre les organisations membres de la coalition des OSC, d’une part, et, entre celles-ci et les organisations tant nationales qu’internationales d’autre part ; etc.
 
Certes, cette plate-forme a pour ambition  d’accompagner l’Etat  congolais dans le cadre de ressources additives sur le chemin de la recherche du bien-être de la population congolaise. Car, la majeure partie de sa population est constituée des prolétaires ou sans  emplois  (entre autres shègués et Kuluna qui se livrent au vol des biens d’autrui afin de trouver de quoi vivre). Cette catégorie d’individus de la société congolaise ne vit de rien du tout dans leur quotité   de 30% d’où le taux de chômage avoisine 94%, il n’y a que 4% des citoyens congolais qui travaillent, d’où 90% des laissés-pour comptes.
C’est pour des  raisons de développement et du bien-être de l’ensemble de la population congolaise sans discrimination ni que cette coalition est créée. Car, elle sera la pièce motrice de la mise en commun des énergies qui apportera  une pierre à l’édifice nationale.  
 
Notons par ailleurs que, la création de cette plate-forme n’est pas un fait de hasard. Jonas Tshiombela, secrétaire national de la coalition des OSC-RDC, s’appuie sur les  principes de la constitution de la R.D.Congo qui sous-tendent la solidarité, la défense de l’intégrité territoriale, le respect des droits de l’homme et des libertés  fondamentales. Cette machine composée de structures représentatives de tous les domaines de la vie sociale a l’ambition d’être porteuse des  aspirations profondes de notre peuple. 
Plusieurs personnalités ont répondu à l’invitation. Cependant, la majorité  était très contente de la création de ladite plate-forme, étant donné qu’elle tient à pousser le cri d’alarme de la population en souffrance. Et, elle a promis d’accompagner les parties prenantes de celle-ci.   
 
  Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*