La SCTP (ex-Onatra) en deuil : le syndicaliste Ossango tué dans un accident de route

0
446

DSC_1416Lambert Ossango, Directeur chargé de la Planification et du Développement au Département des Ressources Humaines de la SCTP (Société Commerciale des Transports et des Ports/ ex-Onatra), a trouvé la mort le samedi 26 décembre 2015 dans l’après-midi à la suite d’un accident de circulation. Celui-ci s’est produit au croisement des avenues Haut-Commandement (ex-Prince de Liège) et de la Gombe, non loin de la Halle de la Gombe, dans la commune du même nom. Au total, sept personnes ont péri dans cet accident, dont les cinq occupants de la Toyota Fortuner de couleur bleue, à savoir Lambert Ossango, son chauffeur, trois autres passagers ainsi que deux piétons écrasés par la Jeep après avoir été percutée par un camion benne.

A en croire des témoins, la Toyota Fortuner roulait sur l’avenue Haut-Commandement tandis que le camion-benne était sur l’avenue Gombe. Il semble qu’avant le carrefour, le chauffeur du camion, qui aurait refusé la priorité à la Jeep, aurait plutôt décidé de passer en force, après avoir longuement klaxonné. Dans son élan, son véhicule a pris la Toyota Fortuner de plein fouet, la projetant vers un caniveau tout proche. Ses cinq occupants sont morts sur le coup, tandis que le chauffeur et deux passagers du camion-benne, grièvement blessés, ont été transportés vers un hôpital tout proche.

            Une fois connue, la nouvelle du décès de Lambert Ossango s’est répandue comme un traînée de poudre tant à Kinshasa qu’à Kisangani, où il avait eu à prester pendant longtemps, à Matadi que d’autres villes du pays. On signale que le défunt, hormis ses responsabilités de cadre de direction, était le président national du syndical « ECO ». Il s’est particulièrement attiré la sympathie du personnel de la SCTP en participant, avec ses collègues syndicalistes, au blocage de la dernière tentative de dépeçage de cette société initiée par le gouvernement, sous la conduite du ministère du Portefeuille.

            On rappelle qu’il y a deux mois, cadres et agents de l’ex-Onatra avaient débrayé pendant trois jours en apprenant le projet de cession des ports de Boma, Matadi et Kinshasa ainsi que celle de l’exploitation de la voie ferrée Matadi-Kinshasa à des privés, dans des montages financiers aux contours tellement floués qu’ils donnaient la nette impression d’opérations de bradage pur et simple de ce fleuron des transports fluviaux et ferroviaires ainsi que des ports en RDC.

            C’est le lieu de souligner aussi que Lambert Ossanga appartient, avec le député national Steve Mbikayi, à la génération des pionniers des mouvements syndicaux au sein de l’ex-Onatra. Après avoir été successivement au four et au moulin avec Synagon, Solidarité puis Action, il a fini par créer son propre syndicat, ECO, qui est considéré comme une des têtes d’affiche du syndicalisme à la SCTP. Sa disparition est vivement ressentie par les cadres et agents de la société, où il comptait de nombreux sympathisants. Le vœu de l’ensemble du personnel est que le comité Kimbembe lui réserve des funérailles dignes de son rang, dans un site capable d’accueillir des milliers de personnes désireuses de lui rendre un hommage mérité.

Perside Diawaku