La Renaissance du Congo-Arc-en-ciel, match de tous les dangers

0
493

renaissanceDe graves incidents sont à prévenir, ce mardi après-midi au stade Révérend Père Raphaël de la Kethulle, dans la Commune de Kalamu, lors de l’empoignade, comptant pour la 26ème journée du championnat de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN), entre les deux équipes de tête.

 Le SC Arc-en-ciel est le leader avec 68 points et un match de plus sur son poursuivant immédiat qu’est le FC Renaissance du Congo, le plus populaire en ce moment des clubs de la RDC. Celui-ci possède 63 points et ne vise rien d’autre que le titre kinois pour ne pas passer à côté de l’un de ses objectifs majeurs.

Cependant, le fanatisme agissant des supporteurs du FC Renaissance du Congo est à craindre puisque prêts à tous les excès. Ils exercent une pression étouffante pour obtenir ce qu’ils veulent. On les a souvent vu créer des perturbations dans des rencontres auxquelles ne prend pourtant pas part leur équipe. La chasse aux sorcières est permanente jusqu’au-delà des installations sportives, surtout à l’endroit de ceux qui ne portent pas leurs couleurs, vert-blanc-orange.

Hier, comme pour anticiper, une réunion de sécurité a été tenue aux bureaux du commandement de la police de la ville à l’intention de toutes les parties concernées par ce match à hauts risques. Il est à espérer que toutes les dispositions seront prises pour qu’à l’intérieur comme aux alentours du stade, des marginaux ne viennent pas imposer leur mauvaise manière d’agir avant, pendant et après le dernier coup de sifflet, par des actes délibérés d’intimidation. Il ne sera pas non plus normal, dans le cadre de la persuasion, que des policiers aient des reflexes de balancer leurs grenades lacrymogènes à qui mieux-mieux et surtout à la moindre impression de danger de se faire voir sur l’aire de jeu au point que leur présence puisse contribuer à l’interruption de la partie, même momentanément, alors qu’il leur revient d’encadrer avec efficacité et responsabilité ceux qui se déplaceront pour vivre de visu le spectacle que l’on souhaite haut en couleurs.

SIKI NTETANI MBEMBA