La RDC, la BM et la Grande-Bretagne d’accord sur le bonus

0
28

e ministre d’Etat britannique en charge de la Coopération Internationale, Thomas Gareth, en séjour en RDC depuis le lundi 7 septembre 2009, est arrivé hier au terme de sa mission dans notre pays. Il revenait de Goma, où il s’était entretenu avec le vice-gouverneur du Nord-Kivu.

 

            A l’étape de Kinshasa, il a eu des entretiens avec le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, le Premier ministre Adolphe Muzito et quelques membres du gouvernement. L’un des temps forts de sa visite a été la signature hier d’un accord complémentaire entre la Banque Mondiale et le gouvernement britannique relatif  au programme « Pro Routes ». L’événement a eu lieu dans la cour de la résidence de l’ambassadeur britannique.

            Cet accord a été signé par le ministre Thomas Gareth et la représentante de la Banque Mondiale en RDC, Marie Françoise Marie Nellie.  La contribution britannique au programme « Pro Routes » passe ainsi de 38 à 76 millions de Livres Sterling. Témoins de l’événement : les ministres José Endundo (Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme) et Pierre Lumbi (Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction), le Chargé d’Affaires britannique en RDC, Térence Robins.

            Dans son mot de circonstance, l’homme d’Etat britannique a expliqué que l’assistance financière de son pays a pour finalité la réduction de la pauvreté. L’investissement dans le secteur routier favorise la croissance économique et facilite l’accès aux services de base comme la santé, l’éducation…, a-t-il souligné.

            En ce qui concerne le secteur routier, il existe une coopération étroite entre le gouvernement congolais, les bailleurs de fonds et d’autres partenaires. Il a été mis en place le Fonds Fiduciaire Multilatéral, censé booster le processus de mobilisation des fonds pour financer dans un délai record le programme « Pro Routes ».

A cet effet, priorité sera accordée aux zones sortant des conflits, spécialement le Nord-Est de la RDC. On compte sur la levée des impôts sur les routes pour une meilleure gestion du réseau routier, qui s’étend sur au moins 2500 km.

 

 La BM rassurée par le Foner 

            En sa qualité de co-signataire de l’accord complémentaire, la représentante de la Banque Mondiale a rappelé qu’elle était présente à la cérémonie inaugurale du programme « Pro Routes » le 1er  août 2009 à Kisangani. Le bonus  du gouvernement britannique intervient juste après les travaux de la SADC où le mot clé était l’intégration régionale. Elle a précisé que le financement est quasiment opérationnel. Avec cette rallonge, 600 km des routes supplémentaires seront construits.

Marie Françoise Marie Nellie a dit toute sa joie de voir le Foner devenir opérationnel. A son avis, ce service devrait définir des stratégies appropriées en matière d’entretien des routes. L’expertise de l’Office des Routes n’est pas à négliger.

 

 Pierre Lumbi : «  Nous avons plusieurs sources de  financement » 

            La presse s’étant inquiétée du fait qu’une fois de plus, l’Ouest du pays et Kinshasa ont été « sacrifiés », Pierre Lumbi, Thomas Gareth, Marie Françoise Marie Nellie ont fait savoir que depuis 2005, la RDC bénéficie des « prodigalités »  de la Banque Mondiale. Effectivement, l’Ouest n’a pas été retenu dans le cadre de « Pro Routes ». Néanmoins, il existe d’autres sources de financement en matière de routes. Par exemple, le tronçon de Buta sera en connexion avec Lisala.

            Il y a plusieurs  projets routiers en cours à Kinshasa, a dit le ministre Pierre Lumbi. Il a ajouté que les contrats chinois constituent une source complémentaire de financement. La RDC a harmonisé ses rapports avec les instances financières internationales. Le gouvernement congolais explore les  possibilités de convergence entre les réseaux routier et ferré. L’Office des Routes a été désigné pour la réhabilitation de plusieurs tronçons.

            On retiendra de « Pro Routes » qu’il concerne le Kivu, le Katanga et la Povince Orientale. Les axes routiers à rouvrir se situent dans l’Ituri, à Kalemie, à Goma.

 

 Jean- Pierre Nkutu. 

LEAVE A REPLY

*