La RDC et la Zambie conviennent d’échanger des informations

0
47

La République démocratique du Congo et la République de Zambie entendent renforcer la sécurité à leur frontière commune.
Cette question était au centre des travaux de la 5ème Session de la Commission permanente mixte Défense et Sécurité entre les deux pays, tenus du 16 au 20 mars à Ndola, en Zambie.

La RDC était représentée à ces assises par deux ministres du gouvernement central, en l’occurrence Charles Mwando Nsimba de la Défense et Adolphe Lumanu Buana Nsefu de l’Intérieur.

A l’issue des travaux, il a été recommandé la mise sur pied d’une commission d’experts chargés d’élaborer un projet mixte pour la démarcation physique des frontières et l’acquisition du matériel de sensibilisation. Cela fait partie des recommandations des travaux de la 19ème session de la Commission spéciale mixte Rdc-Zambie, tenus du 15 au 19 février passé à Lubumbashi.

Par ailleurs, les deux parties ont reconnu qu’il y a encore des défis à relever, particulièrement en matière des crimes transfrontaliers, à l’instar de la recrudescence du trafic des migrants et de drogue, vol des bétails et des véhicules, blanchiment d’argent, braconnage, etc.
Voilà pourquoi, les parties se sont engagées à combattre tous ces crimes par l’échange régulier des informations entre leurs services de sécurité respectifs.
Concernant le dossier d’expulsion des migrants illégaux, les deux pays ont convenu de se conformer aux exigences du droit international humanitaire.
Faisant le point de la situation politique qui prévaut dans l’espace SADC, la RDC et la Zambie ont condamné la tentative de la stabilisation d’un régime démocratiquement établis, constatée récemment au Lesotho.

Les participants ont loué les efforts de la SADC pour la recherche de la solution à la crise politique au Zimbabwe et au Madagascar.
A l’occasion, la Zambie a aussi condamné la présence des éléments déstabilisateurs opérant dans l’Est de la Rdc.

Dominique Mukenza

LEAVE A REPLY

*