La population de Barumbu sensibilisée au processus

0
39

Trente sept jours après la production du rapport sur l’Initiative de la Transparence des Industries Extractives (ITIE) pour l’année 2011, le Centre National d’Appui au Développement et de la Participation Populaire (Cenadep) a organisé une tribune populaire, le vendredi 07 février 2014 dans la salle paroissiale de l’église Saint Eloi dans la commune de Barumbu.

Cette rencontre avec la population et quelques membres des organisations de la société civile était animée par Maitre Albert Kabuya, chargé de programme Bonne gouvernance et renforcement de société civile au Cenadep.

Ce rendez-vous avait pour objectif de faire la présentation sommaire du rapport ITIE/RDC 2011 dans les secteurs minier et des hydrocarbures, afin d’apporter l’information au souverain primaire qui est la population.

En effet, le rapport a relevé quelques faiblesses et irrégularités. Dans le secteur des mines, les régies financières ont déposé leurs déclarations ainsi que les entreprises dudit secteur. En faisant la conciliation de différents rapports, il s’est dégage certains éléments. Selon l’orateur du jour, l’on note  le manque de traçabilité de certains montants versés par les entreprises dans la province cuprifère Certaines entreprises ont eu à verser directement l’argent aux  compagnies chargées des voiries urbaines pour la réparation des routes.

Quant au secteur des hydrocarbures, selon l’orateur, des entreprises pétrolières ont dû verser leurs contributions directement au ministère des hydrocarbures en lieu et place de suivre la procédure normale, celle qui exige que les versements se fassent aux guichets des régies financières.

En effet, la mauvaise traçabilité des fonds risque de porter atteinte à la qualité de la rédaction des prochains rapports. L’orateur a suggéré dans la rédaction des rapports 2012 et 2013 que le gouvernement tienne compte de cette réalité. Que toutes les régies financières créées au niveau des gouvernements provinciaux jouent leur vrai rôle.

Après cette activité de Barumbu, le Cenadep envisage d’aller plus loin dans la vulgarisation du rapport 2011. Lors des échanges avec l’auditoire, les participants ont accordé une attention particulière à question de la transparence des industries extractives.

 Quant au processus Itie lui-même, sauf imprévu, d’ici le mois de mars, les premières activités relatives à la rédaction du rapport 2012 seront lancées. Bientôt la campagne de sensibilisation sera lancée.

          Dorcas NSOMUE        

LEAVE A REPLY

*