La pétition « Génération Lettre de 13 Parlementaires» aux sénateurs et députés

0
130

Tenaces depuis le 27 avril 2014, date du lancement de leur pétition sur les conditions sociales des Congolais, les activistes des droits humains réunis au sein de l’ONG « Génération Lettre de Treize Parlementaires »(GLTP) sensibilisent les élus nationaux (députés et sénateurs), ce mercredi 29 mars 2016 au Palais du peuple. A en croire les initiateurs de cette action, la démarche visant, entre autre, l’amélioration des salaires est une sensibilisation à l’Etat de droit, au civisme fiscal, à l’éducation civique. « C’est un plaidoyer pour «l’auto-libération des populations congolaises» et pour un sens politique responsable des députés… », a martelé Gaultier Madika,
secrétaire général de la GLTP.

A les en croire, en effet, ce document de 608 exemplaires est déjà réceptionné par la présidence de la République et les membres des bureaux de deux chambres du parlement. Ils sont partis du terrible constant selon lequel la RDC, riche de ses hommes et de ses femmes, de sa faune et de sa flore, de ses terres agricoles et de minerais, héberge une population vivant dans la misère noire. « C’est pour sortir de cette situation macabre que la GLTP ONGDH invite à les députés à soutenir l’action pour le triomphe de la Justice et la liberté en RDC en signant la pétition… ».

Concrètement, ils leur demandent d’appuyer les revendications des forces vives locales qui exigent pour sortir de cette crise en harmonisant l’échelle des salaires de 1à 10 entre l’agent public le moins gradé et le Président de la République. Aussi, le versement régulier et au prorata des recettes publiques réalisées de tous les frais de fonctionnement et d’investissement de tous les services publics. « Nous estimons qu’il est l’heure d’appliquer immédiatement la retenue à la source de 40% de la part des recettes à caractère national allouées aux provinces en respect de l’article 175 alinéa 2 de la constitution de la RDC » ont-ils martelé.

Dans un autre registre, ils demandent la comparution en justice des 12 députés impliqués en 2009 dans la tentative de minoration des recettes collectées par la Direction Générale des Impôts.

Plaidant pour le strict respect de la constitution du 18 février 2006 notamment son article 220, ils ont enfin, appelé au soutien financier et matériel des élections législatives et présidentielles de 2016 en RDC.

Tshieke Bukasa