La parole aux enseignants et aux parents

0
137

thomas luhakaPrésidée par Thomas Luhaka Losendjola, vice-premier ministre et ministre en charge de PT/NTIC, une réunion de prise de contact avec les opérateurs-responsables des réseaux de communication cellulaire s’est tenue hier mercredi, 23 mars 2016, au Cercle de Kinshasa, dans la commune de la Gombe. Il était question d’examiner les moyens de concrétiser le « Projet de mise en œuvre d’une plateforme de redevabilité sociale » ; un projet novateur mis en place par le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC) et qui vise à faciliter les suggestions et critiques des enseignants et des parents d’élèves de ce sous-secteur de l’Education de parvenir directement au Ministère de l’EPS/INC. Et cela par la magie de la communication cellulaire. C’est ainsi que Maker Mwangu Famba, ministre de l’EPS/INC, en compagnie d’un groupe de responsables et d’experts de son ministère a pris une part active à cette rencontre. Pour le Ministère de l’EPS/INC, ce système doit l’aider à recueillir directement les avis des bénéficiaires ultimes des actions éducatives qu’il mène sur le terrain.

A l’issue de cette prise de contact entre le Gouvernement de la République et les opérateurs de communications cellulaires, Thomas Luhaka a signalé que, dans le cadre de la Révolution de la Modernité, le Ministère de l’EPS/INC a eu cette idée ; car depuis longtemps, l’Etat a toujours été fournisseur d’accès à l’enseignement. Il a
toujours fourni un effort pour donner l’Education à nos enfants. Le ministère de l’EPS/INC estime qu’il est temps de changer la façon de faire, en donnant directement la parole aux enseignants et aux parents, pour qu’ils s’expriment et donnent leurs avis sur la qualité et la manière d’enseigner nos enfants. Pour le Vice-premier ministre et ministre de PT/NTIC, ceci permettra aux parents et aux enseignants d’être en contact avec le ministère de l’EPS/INC pour faire leurs remarques, critiques et observations. Et c’est pour favoriser ce contact que le ministère de l’EPS/INC a mis en place – avec l’appui de la Banque Mondiale et grâce aux opérateurs de réseaux de communication cellulaire – ce système qui permettra non seulement aux parents d’élèves et aux enseignants, mais aussi à d’autres personnels de l’Administration de pouvoir entrer en contact directement avec ce Ministère.

C’est de cette manière, a estimé Thomas Luhaka, que le gouvernement, les parents et enseignants vont contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Il s’est dit confiant que cette plateforme puisse fonctionner rapidement, vers mi-avril 2016. Prenant la parole au nom des opérateurs de téléphonie cellulaire, Paulin Ikwala, directeur général adjoint de Vodacom a dit que l’idée du ministère de l’ES/INC a rencontré leur assentiment. Il a signalé qu’une commission d’experts réunissant toutes les parties sera immédiatement mise en
place ; et dans un bref délai, ils vont revenir vers le ministère pour examiner le genre d’assistance dont il a besoin car il a été décidé que ce projet puisse être mis en œuvre très rapidement. Enfin, pour lui, l’impact financier sera justement déterminé par la Commission à mettre en place.

SAKAZ