La NSCC réitère son attachement au respect des délais constitutionnels

0
36

Jonas Tshombela. Radio Okapi/ Ph. John BompengoPendant 3 jours, soit du 2 au 4 décembre 2015, les membres de la Coordination Nationale et des coordinations provinciales de la Nouvelle Société Civile (NSCC), forces sociales et Alliés, se sont réunis au Centre Bondeko, à Limete en atelier national d’élaboration d’un plan d’actions stratégiques axé sur le processus électoral en cours.

«Société civiles en RDC, quelles stratégies et actions citoyennes de mobilisation à la base pour les élections justes et apaisées; Tel était le thème choisi pour ces assises. En clair, les participants ont fait une évaluation de l’état des lieux du rôle de la société civile et des militants des droits humains.
Au terme de ces trois jours de réflexion et d’analyse du niveau de leur engagement civique dans l’ancrage des valeurs démocratiques et la culture du respect de textes légaux par tous (la constitution et les lois de la république face au dialogue national), ils ont rendu publique une déclaration sur les menaces qui plombent le processus électoral, le dialogue national inclusif et le respect des droits et libertés fondamentaux des citoyens en RDC.
En conclusion, la Nouvelle Société Civile Congolaise réitère son attachement absolu au respect strict de la Constitution de la République par tous ainsi qu’au respect des délais constitutionnels d’organisation des élections d’ici novembre 2016. Elle apporte son  soutien total aux actions pacifiques planifiées par la CENCO, y compris la marche pacifique du 16 février 2016. A ce sujet, elle demande à toutes ses coordinations provinciales de tirer toutes les conséquences qu’impose pareille situation dans l’encadrement pacifique de ses communautés à la base, dans le respect et l’observation strict des lois de la république, exposées à la violence et aux manipulations politiciennes. Elle Suggère en cas de la tenue du dialogue inclusif, que les participants prennent comme première résolution leur engagement à veiller à la recherche du consensus dans le respect absolu de la constitution et à la tenue des élections de novembre 2016 ainsi que la retransmission en direct sur la chaine nationale de tous les débats y afférents. Elle appelle également  à toutes les coordinations provinciales et l’ensemble des forces sociales à intensifier la campagne d’éducation civique et la vulgarisation de la constitution de la République. «Touche pas à la constitution», tel est le mot d’ordre à observer en prévision des 10 ans de cette dernière le 18 février 2016.
Murka