La Monusco salue la diffusion du calendrier électoral

0
26

IMG_0592Au cours du point de presse hebdomadaire d’hier mercredi 28 mai 2014 tenu au Quartier général de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC ( Monusco), son porte-parole, Charles Bambara, a indiqué que son organisation a salué la diffusion du calendrier des élections urbaines, municipales et locales par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le lundi 26 mai 2014. « Nous allons tout faire pour être présents dans son application ; dans l’organisation en amont en relevant les difficultés ; accompagner pour sa réalisation selon les désirs du président de la Ceni… » a appuyé l’agent onusien, faisant noter l’appui technique et logistique que va apporter la Monusco à la Ceni. « Des rencontres sont en vue pour consolider ce soutien… », a-t-il lâché.

 Il convient de rappeler que l’échéancier de ces élections contient trois grandes dates: le 14 juin 2015, jour du scrutin des conseillers des communes, des secteurs et des chefferies ; le 29 août 2015, jour du vote des conseillers urbains, des bourgmestres et des chef des secteurs, et enfin le 15 octobre 2015, prévu pour le scrutin des maires et maires adjoints. «Ce calendrier sera respecté», a assuré le président de la Ceni, l’abbé Apollinaire Malumalu, précisant que le problème de financement ne se pose pas.

Dans la perspective du lancement de l’opération de fiabilisation du fichier électoral et de stabilisation des cartographes opérationnelles dans le reste des provinces de la RDC, le rapporteur adjoint de la Ceni a procédé, le mardi 27 mai 2014 au Centre Catholique Nganda, à Kinshasa, au lancement de la session de formation de 30 Opérateurs du Système de Gestion des Informations Géographiques ( Cartographes) et de 23 Techniciens informaticiens pour la deuxième aire opérationnelle. Ces assises, souligne-t-on, dureront 7 jours.

Il convient de rappeler que les journées portes ouvertes sur le défi de la fiabilisation du fichier électoral pour le cycle électoral en cours organisées par la Ceni du lundi 19 mai au samedi 24 mai 2014 ont permis à 1.305 délégués issus des partis politiques, confessions religieuses, Institutions de la République et de diverses organisations de s’imprégner du travail réalisé.

Pour la Ceni, les élections urbaines, municipales et locales sont « les grandes élections qui doivent aider à la stabilisation de l’État congolais.» “Il faut que le système électoral congolais soit défini une fois pour toutes, qu’il soit régulier”, a estimé l’abbé Malumalu.

Financement

 «Puisque la préparation de ces élections urbaines, municipales et locales porte sur deux exercices budgétaires – l’exercice 2014 et l’exercice 2015 – il n’y a donc pas de problème de financement de ces élections», avait garanti l’abbé Malumalu. La loi des finances de 2014 a déjà prévu un budget de 166 millions de dollars américains pour ces élections, a-t-il précisé.

Le budget global qui avait été déposé par la Ceni pour ces scrutins est d’environ 300 millions de dollars américains, selon la même source. A chaque étape, cette institution déposera au Gouvernement – qui assure le gros des financements – un plan de décaissement.

La Ceni pourra également solliciter la contribution de la communauté internationale, à travers le comité de partenariat qui regroupe les représentants du gouvernement et des partenaires du processus électoral congolais.

Tshieke Bukasa &

Merveille Ngamazita

(stagiaire Unikin)

LEAVE A REPLY

*