La Monusco salue la collaboration entre Kinshasa et Luanda

0
37

« L’incursion des troupes armées angolaises dans la province du Bas- Congo n’est rien d’autre qu’une collaboration étroite entre la République démocratique du Congo et les Forces armées angolaises en vue de contrecarrer les actions menées par les Forces de libération de l’enclave de Cabinda (FLEC), » a dit hier lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Monusco, son porte- parole militaire, le lieutenant- colonel Félix- Prosper Basse.
C’est le résultat des informations recueillies sur le terrain par une mission d’information dépêchée à Matadi et à Tshiela qui a pris fin le 14 mai 2011, à en croire le porte- parole militaire onusien.

Selon le porte-parole militaire, il ressort de l’évaluation conduite par cette mission de la Monusco que la situation sécuritaire dans le Bas- Congo a été marquée par l’incursion des troupes appartenant aux Forces armées angolaises dans le territoire de Tshela, situé à 210 kilomètres à l’Ouest de Matadi.  La mission a constaté un  déplacement limité des populations de cette localité suite à cet incident. 

Selon la même source, la mission d’information onusienne a rencontré le gouverneur intérimaire, les autorités locales et les membres de l’Etat major de la deuxième région militaire.

Il est à noter qu’il n’y a pas eu une incursion de l’armée angolaise seulement à Tshela, mais de nombreuses incursions dans d’autres parties du Bas- Congo comme à Mbanza- Ngungu, Songololo qui semblent devenir un terrain de prédilection pour le safari militaire angolais. Espérons que les informations recueillies concernent aussi les autres parties de la province qui ont vu débarquer des soldats angolais.
Sur le même registre, à l’Equateur, suite aux rumeurs faisant état d’une probable attaque des miliciens «Enyele» à Mbandaka et à Dongo, la Force de la Monusco et les Fardc demeurent vigilantes. La force de la Monusco a, en rapport avec cette situation, renforcé sa position à Dongo en y déployant depuis le 16 mai 2011 une section supplémentaire du bataillon ghanéen.

Patricia Nzugu Kahite
(Stg/Ifasic)

LEAVE A REPLY

*