La Monusco confirme la présence des troupes rwandaises à la frontière

0
23

troupes GisenyiLa situation à l’Est, particulièrement au Nord-Kivu, a encore dominé le point de presse de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD C(Monusco), hier mercredi 4 septembre 2013 à son Quartier général. Se trouvant dans l’incapacité de confirmer ou d’infirmer la présence des militaires rwandais à Kibumba, territoire congolais, le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse, porte-parole militaire de la Mission onusienne, a néanmoins certifié le déploiement des troupes rwandaises le long de la frontière avec la RDC. « Elles sont entre Gisenyi et Kasisi, pour prévenir toute menace sécuritaire. C’est un reflexe militaire et normal… », a précisé le casque bleu.

Faisant par ailleurs noter que le meurtre du casque bleu tanzanien est un crime de guerre, le lieutenant-colonel Basse a déclaré que les enquêtes sur la mort de deux Congolais lors de la manifestation contre la Monusco, se poursuivent, sans interférence aucune de toute structure nationale ou étrangère.

Evoquant aussi la possibilité de nouvelles actions contre le M23, alors qu’on observe une pause dans les combats qui opposent cette rébellion à l’armée congolaise, il a déclaré que pour le moment, l’heure est à la consolidation des positions qui ont été récupérées par les FARDC, en attendant d’autres actions futures. Alliée de l’armée congolaise sur le front, la Monusco a mené, avec les Fardc, du 23 août au 30 août 2013, une série d’offensives musclées sur les positions du M23, délogeant le mouvement rebelle de la colline dénommée « Trois antennes » à Kibati. Le vendredi 27 août, la rébellion s’est repliée à Kibumba, à une trentaine de kilomètres au nord de Goma.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*