La ministre du Genre compatit avec les victimes

0
253

inagozi_genevieveDans un message de paix, d’amour et de cohésion adressé à la nation congolaise, au nom de la femme de la RDC, la ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, Bijou Mushitu Kat, a exprimé sa compassion à toutes les familles qui ont été d’une manière ou d’une autre touchées par les tristes événements du 19 au 21 janvier 2015 tant dans la capitale qu’à l’intérieur du pays. Les familles de la République Démocratique du Congo, a-t-elle souligné, souffrent encore des conséquences néfastes et profondes de pillages des années antérieures. D’où l’impérieuse nécessité de tirer des leçons des erreurs du passé et d’interdire d’y plonger.

Par ailleurs, Mushitu Kat a appelé la population congolaise à sauvegarder jalousement les acquis du pays et à protéger les biens publics et privés. La vie humaine est sacrée et doit être protégée, a-t-elle affirmé, de même qu’elle a souligné que les droits humains doivent être respectés.

La population, selon la ministre du Genre, a besoin de la tranquillité pour pouvoir vaquer à ses occupations et les enfants doivent aller à l’école en toute quiétude, tout en rappelant les propos du Président de la République, Joseph Kabila Kabange, selon lesquels : «nous devons privilégier la tolérance et le respect mutuel en vue d’asseoir un climat de paix favorable au développement du pays et à l’épanouissement de la population».

Elle a enfin appelé les parents en général et la femme congolaise en particulier à prendre leurs responsabilités en prodiguant des conseils adéquats en vue de la stabilité de la famille et de la protection de l’enfant

 

Tshieke Bukasa