La main tendue du PNUD à l’ESU

0
32

 Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a signé hier à l’amphithéâtre de l’Institut Supérieur Pédagogique de Gombe un partenariat avec les universités congolaises. C’était en présence du ministre Léonard Mashako de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Prenant la parole à cette occasion, le DG de l’ISP/Gombe, Valentin Matumele, s’est réjoui de voir le Pnud s’associer de façon particulière au chantier de l’Education, très cher au Président de la République.

 Pour sa part, le Directeur-Pays Adjoint du Pnud, René Da Silva, a fait savoir que ce partenariat porte sur deux volets : l’appui à la RDC dans la voie du développement et la promotion de l’égalité entre homme et femmes sur le marché du travail. « La stratégie de gestion des ressources humaines devient désormais la stratégie de gestion des ressources humaines axée sur le genre », a-t-il indiqué.

 

 Une fois que cette stratégie serait mise en action, des étudiants de sexe féminin  seraient admis pour des stages d’une durée moyenne de 2 à 3 mois dans le système des Nations unies. Selon l’orateur, le Pnud reste attaché à deux défis majeurs, à savoir la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la pauvreté.
 « Les universités auront la chance d’avoir la mise en place des mécanismes supplétifs devant rendre plus faciles et lisibles les diplômes qui favorisent l’interaction des citoyens sur le marché du travail et l’amélioration de la compétitivité du système d’enseignement supérieur congolais », a-t-il relevé.
 Le ministre de l’ESU a salué l’initiative du Pnud visant à promouvoir la formation des cadres de haut niveau, singulièrement des jeunes filles, au sein des universités congolaises.

Amina Chomba
(Stg/Ifasic)

LEAVE A REPLY

*