La France renforce sa présence en RDC

0
57

1009493-Drapeau_de_la_FranceLe Premier ministre de la RD Congo, Augustin Matata Ponyo, a posé, hier lundi 26 mai 2014, la première pierre de construction de deux bâtiments de salles de classe et d’un immeuble résidentiel au lycée René Descartes de Kinshasa. Cérémonie solennelle organisée en présence de l’ambassadeur de France en RDC, Luc Hallade, ainsi que le comité des parents d’élèves de cette école, fleuron de l’enseignement du programme français en RDC, cet évènement marque, selon le Premier ministre, la vitalité de la coopération entre notre pays et la France.

Occasion pour Augustin Matata Ponyo de souligner les actions que son gouvernement prend en charge pour soutenir l’éducation en RDC, le chef du gouvernement a énuméré, entre autres, la recherche de l’équilibre entre garçons et filles dans la scolarisation, la formation permanente des enseignants, la mise sur pied et l’exécution du programme ambitieux de construction de 1000 écoles, etc.

A l’en croire, cette collaboration entre les deux pays, dans le secteur de l’éducation, s’est matérialisée depuis quelques mois par la signature d’un protocole de collaboration entre le lycée Descartes et 5 écoles de la capitale laquelle sera exécutée dès septembre prochain.

Pour sa part, l’ambassadeur de la France en RDC, Luc Hallade, a renseigné que cette école a enregistré un effectif de 839 élèves pour cette année scolaire 2014, dont 39% des Français. « Mes compatriotes sont de moins en moins frileux de demeurer à Kinshasa…Cet évènement marque aujourd’hui un message d’espoir des Français en RDC car cette pierre représente un investissement de 10.000 Millions de dollars… » a souligné le diplomate.

La semaine économique et culturelle inaugurée           

Ouvrant par ailleurs les portes de cette la première édition de la Semaine économique et culturelle française de Kinshasa dont l’objectif est surtout de montrer l’engagement de la France, de ses entreprises, ses acteurs, ainsi que tous les autres décideurs, aux côtés de la RDC pour participer à son développement, Matata Ponyo a pris soin de visiter cet espace économico-culturel installé à la Halle de la Gombe. Parmi les entreprises représentées, on retrouve des banques( BIAC, BOA, Standard Bank, etc.), des sociétés de télécommunications et agences de communication( Canalsat, Radio Nostalgie, Orange, C’comEve, etc.), des sociétés pétrolières( Total, Perenco, Sep Congo, etc.) et tant d’autres.

  En clair, cette exposition vise la promotion de l’offre française répondant aux besoins de la RDC pour la mise en valeur de ses ressources naturelles, de son potentiel agricole et agropastoral, de ses infrastructures de transports et télécommunications, énergétiques et commerciales, de sa culture et des médias. Au menu, il y a des stands, des animations, des spectacles et conférences sur des sujets économiques et d’actualité qui ont trait aussi bien à l’énergie qu’à la responsabilité sociale d’entreprises, etc. sur fond de deux axes économique et culturel.

Notons que des conférences sont prévues à cette occasion, autour des thèmes correspondant au besoin de développement de la RDC (mines, l’énergie, les hydrocarbures), alors que le commerce et la distribution vont aussi accaparer une part très importante des échanges durant la Semaine française, car la RDC constitue un marché de près 75 millions d’habitants et 150 millions en 2050. A cela, il faut ajouter le regard qui sera porté sur le secteur de la communication (médias), qui est en RDC un secteur assez vivant et développé.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*