La feuille de route de la CENI expliquée aux personnes avec handicap

0
45

DSCN6949Jean Baptiste Ndundu, membre de l’Assemblée Plénière chargé des personnes avec handicap et des jeunes à la CENI  a échangé hier mercredi 12 mars 2014 à Limete  avec les handicapés sur la feuille de route  du cycle électoral 2013 – 2016.   Initiés par la Fédération nationale des associations des personnes avec handicap élargies à la synergie de diverses associations des handicapés, ces échanges ont comme thème : implication et  participation des personnes avec handicap au processus électoral et au gouvernement de cohésion nationale.  

Dans son intervention,   Ndundu est revenu sur le rôle de  la CENI. Pour apprêter la feuille de route, on doit écouter tout le monde. Les  bonzes de la CENI ont logiquement  échangé avec les jeunes, les confessions religieuses, les opérateurs politiques….

La  session parlementaire  de mars  s’ouvre ce samedi  et le dépôt de la loi électorale en ce qui concerne les élections municipales et locales se fera dans les jours à venir.   Les handicapés ont intérêt à apprêter leurs cahiers de charge pour les amener auprès des députés et sénateurs. La  CENI se réfère au cadre juridique pour faire son travail.  Aujourd’hui, a-t-il précisé, c’est au  tour des handicapés d’être informés du travail abattu par la CENI depuis son installation en 2013.  Il s’agit de  : l’adoption des prévisions budgétaires, des reglèments administratif, financier,   d’ordre intérieur, du plan de  la stabilisation des cartographies opérationnelles et à la fiabilisation du fichier électoral, la nomination à titre provisoire des secrétaires exécutifs provinciaux….

Des tests de simulation de vote ont eu lieu à Bandundu et vont s’étendre à tout le pays.

            Quant aux grands axes de la feuille de route apprêtés par la CENI, il a affirmé qu’il y a deux hypothèses. La première est celle d’organiser les élections municipales et locales au suffrage direct l’année prochaine. Mais aussi  des élections au suffrage indirect des députés provinciaux, sénateurs, gouverneurs, des maires des villes. Et les élections au suffrage direct des députés nationaux et du Chef de l’Etat   en 2016.

            La seconde hypothèse est celle d’organiser les élections municipales et locales au suffrage direct en 2015. Les élections au suffrage indirect des conseillers urbains, chefs de secteurs, bourgmestres, maires des villes par les conseillers urbains  devraient  intervenir l’année prochaine. Les  élections au suffrage direct des députés provinciaux , nationaux et du Chef de l’Etat en 2016. La  modification des articles 197 et 104 ( pour  les élections des  députés provinciaux et sénateurs)  de la Constitution est nécessaire au cas où on adoptait la formule contraire  au schéma initial, a-t-il indiqué.

            Il a dit à la fin que c’est aux personnes avec handicap de soumettre à la CENI leurs propositions sur leurs problèmes  et qu’une commission ad hoc essaiera d’y trouver des solutions.

            Répondant aux nombreuses  questions de ses hôtes, le membre de l’Assemblée plénière  a fait savoir que l’argent ne garantit pas la tenue des élections. Il y a également l’adoption des lois en la matière. Il a ajouté que lors des prochains scrutins les listes seront affichées six mois avant le vote.

 Me  Pindu, coordonnateur national de la Fédération nationale des associations des personnes avec handicap « Fenaphaco » s’est attardé sur le long combat mené par les handicapés depuis plusieurs années pour mener une vie digne et figurer dans les différentes institutions républicaines de la RDC.

La RSA, le Burkina Faso, la France, les USA, le Mexique… sont les pays où beaucoup d’avancées ont été réalisées en ce qui concerne la promotion des personnes avec handicap.

La création d’un ministère de l’Egalité des chances, la présence  des handicapés dans les cabinets ministériels, l’implication des autorités politiques pour la tenue à Kinshasa de la Conférence Internationale des Handicapés de la SADC….font partie des résolutions prises par les hôtes de Ndundu hier mercredi 12 mars 2014.

Jean- Pierre Nkutu 

LEAVE A REPLY

*