La DGDA, le FPI, l’Ogefrem, la Sonas, l’INSS et l’INPP primés par le Refec

0
312

res_femLa dixième soirée de gala du Réseau des Femmes des Entreprises du Congo (Refec )s’est tenue le samedi 5 avril 2014 au Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa, dans la commune de la Gombe. Elle a marqué la fin des activités dédiées à la femme durant tout le mois de mars.

La présence de nombreuses personnalités à cette cérémonie a témoigné de la vitalité du Refec et de leur attachement à ses idéaux. Cette soirée a marqué aussi la détermination de la RDC d’assurer la représentativité des femmes a au moins 30% dans les institutions du pays. Le défi à relever par tous est de combler rapidement le déficit criant actuel des femmes dans les structures de commandement et de gestion des entreprises.  

 Il faut noter que le Refec s’est inscrit dans la droite ligne des orientations du  ministère du Genre, Famille et Enfant sous le thème national « Tous contre les guerres et violences faites aux jeunes filles et femmes en consolidant la paix et la justice pour le développement du Congo ». Cette soirée a été une occasion pour  cette structure de générer les recettes pour son fonctionnement.

Créé le 12 octobre  2003, le Refec est une plate-forme de l’association des femmes travaillant dans les sociétés commerciales, établissements publics, régies financières et entreprises privées en vue de lutter contre toutes les formes de discrimination et d’instrumentalisation de la femme en milieu professionnel. Sa devise est « Genre dans l’entreprise, homme et femme, égalité des chances ». Pour réduire les disparités professionnelles entre homme et femme dans l’entreprise, le Refec focalise ses actions sur la formation des femmes, la sensibilisation et le plaidoyer pour la cause de la femme auprès des divers acteurs.

         Grâce à cette action, les entreprises commencent à introduire la dimension genre dans leurs programmes de management. Raison pour laquelle des trophées ont été remis aux dirigeants d’entreprises qui ont fait de la dimension genre leur cheval de bataille. Ainsi, douze chefs d’entreprises ont été primés pour leur précieuse contribution dans la promotion du genre. Il s’agit de Deo Rugwiza de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), Constantin Bengele du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), Anatole Kikwa de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), Agnès Mwad de l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS), Carole Agito de la Société Nationale d’Assurance (Sonas), Maurice Tshikuya de l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) etc. Tous ces « lauréats » ont exprimé leur gratitude au Refec et leur disponibilité d’accompagner la femme congolaise dans son combat pour l’égalité des chances avec son collègue masculin.

Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*