La DGDA désormais en harmonie avec le langage universel du Commerce mondial

0
88
Ouverts le lundi 8 juin 2015 à l’hôtel Venus, les travaux du 3ème atelier sur l’évaluation en douane des marchandises se sont clôturés le vendredi 12 juin au même endroit.
Quatre temps forts ont marqué la cérémonie de clôture solennelle des travaux. Il s’agit respectivement du mot des participants, de celui des formateurs, du discours du Directeur général adjoint des douanes et accises en charge de l’administration et des finances, Gabriel Mwepu Numbi, et enfin de la remise des brevets aux participants.
Après avoir remercié la haute hiérarchie de la DGDA (Direction Générale des Douanes et Accises) pour le souci de vouloir mettre à niveau le personnel, et exprimé leur reconnaissance envers les formateurs, les participants ont formulé quelques recommandations. Ils demandent à la hiérarchie de mettre à leur disposition en tant que futurs formateurs, des ordinateurs contenant les modules de formation sur l’évaluation en douane pour leur permettre de transmettre les enseignements reçus à leurs collègues.
De leur côté, les formateurs ont salué l’attention et l’assiduité dont les apprenants ont fait montre durant les travaux. Même sentiment de remerciement, exprimé au Directeur général des douanes et accises ainsi qu’à ses proches collaborateurs du staff. C’est le formateur principal venu de Bruxelles, précisément du siège de l’OMD (Organisation Mondiale des Douanes), Richard Soki, qui est en même temps sous-directeur qui a prononcé ce mot. Il sied de rappeler qu’il a été secondé par le contrôleur Thierry Batende.
Dans son discours de clôture, le DGA Gabriel Mwepu a fait savoir que toutes ces sessions de formation portant notamment sur l’évaluation en douane revêtent un double objectif. A savoir : permettre la mobilisation optimale des recettes douanières, et poursuivre le processus de réforme et de modernisation de l’administration des douanes congolaises entrepris depuis 2003.
Contrairement aux deux premiers ateliers, tenus respectivement à Kinshasa du 25 au 29 mai et à Lubumbashi du 1er au 5 juin 2015, le troisième atelier de formation sur l’évaluation en douane des marchandises a été animé par des formateurs maison. On rappelle ici que l’atelier de Kinshasa a été organisé à l’intention des agents et cadres de deux provinces douanières de Kinshasa et du Bas-Congo ; tandis que celui de Lubumbashi a connu la participation des douaniers de la Provinciale Orientale, des deux Kivu, des deux Kasaï et du Katanga.
Plusieurs thèmes ont été développés au cours de ces ateliers. «Ces thèmes ont permis, j’en suis convaincu, aux participants que vous êtes, de se familiariser avec les dispositions de l’article VII de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce de l’Organisation Mondiale des Douanes relatifs à l’évaluation en douane », a soutenu l’orateur, avant de rappeler que la Dgda a signé en date du 5 mars 2015 avec l’Organisation mondiale des douanes, un accord relatif au support de formation consistant à mettre à la disposition des douanes congolaises du matériel de formation sur des ordinateurs contenant:
– Une base de données du Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises qui est le langage universel du Commerce mondial ;
– Une base de données du Recueil sur l’évaluation en douane ;
– Une base de données sur la Convention internationale pour la simplification et l’harmonisation des régimes douaniers, appelée Convention de Kyoto Révisée « CKR » qui est le fondement des régimes douaniers modernes du 21ème siècle.
            En rapport avec ce programme, la Dgda a acquis sur fonds propres 2.000 ordinateurs dotés desdits supports de formation, dont quelques uns ont été exploités au cours de l’atelier.
Recommandations aux apprenants
            En vue de pérenniser les acquis des enseignements reçus au cours de la formation sur l’évaluation en douane des marchandises, la Haute Direction a fait quelques recommandations aux cadres et agents bénéficiaires. A savoir :
– Etre des adeptes et animateurs du changement vers la modernisation de l’administration douanière ;
– Approfondir les enseignements reçus au cours du séminaire de manière à former, à leur tour, leurs collègues en matière d’évaluation en douane ;
– Et enfin considérer les acquis du séminaire comme une mise d’or à exploiter et une réserve où il faudra se ressourcer continuellement.
            Aux formateurs, il a dit sa gratitude en ces termes : «votre apport sera certainement ressenti dans l’efficacité transférée aux apprenants, qui, je ne puis m’en douter, vont dès après ces instants, aborder différemment avec plus de compétence et de performance les problèmes de l’évaluation des marchandises dans l’exercice de leurs fonctions respectives, à commencer par les séances de restitution évoquées plus haut ».
            Enfin, Gabriel Mwepu Numbi a procédé à la remise des brevets aux participants. Au total, cinquante cadres et agents des provinces douanières de Bandundu, de l’Equateur, de Kinshasa aéroport et Kinshasa-ville, ainsi que du Maniema étaient parmi  les lauréats du 3ème atelier de formation sur l’évaluation en douane des marchandises.
Dom