La députée Roth : « le pétrole ne va rien produire de bon pour la région »

0
33

La Vice – Présidente du Parlement allemand, Claudia Roth, a animé une conférence de presse, hier mardi 10 juin 2014 à l’ambassade de son pays en RDC. Principal sujet de la rencontre avec les professionnels des médias de Kinshasa : la position de la République Fédérale de l’Allemagne face à l’exploitation pétrolière dans le parc national des Virunga. Tout en reconnaissant les intérêts légitimes du peuple congolais à utiliser ses ressources naturelles et ses matières premières pour le développement du pays, l’Allemande a indiqué que son pays est foncièrement opposé à cette activité pétrolière dans ce site classé patrimoine mondial. Pour elle, « le pétrole ne va rien produire de bon pour la région… »

A cet effet, Claudia Roth a réaffirmé que le plus ancien parc de la RDC et d’Afrique doit être préservé pour son extraordinaire biodiversité. Dans le lot, elle a illustré la présence de 22 espèces des primates, de 109 espèces de reptiles, de 218 mammifères, des centaines de carnivores, des ongulés, des insectivores, des rongeurs, des oiseaux, etc. « Tout ça, c’est une richesse pour la population. Nous voulons tout faire pour éviter toute sorte de menace (braconniers, rebelles, exploitants de bois, etc.) dans le parc. Nous ne voulons pas vous laisser seuls, mais c’est incompatible de le faire en même temps avec le forage de pétrole… », a-t-elle appuyé, rappelant par ailleurs que plus de 140 gardiens ont déjà péri dans leur mission de protéger le parc.

Toutefois, la députée allemande a fait noter que la pression ne doit pas se limiter au Congo seul, mais doit s’étendre à l’Ouganda qui exploite déjà de l’autre côté du parc. « Il faut une coopération régionale pour protéger cet endroit… »

Annonçant un déplacement ce mercredi pour Goma, puis au Sud-Kivu, Claudia Roth a déclaré qu’elle va avoir des entretiens avec les populations locales, ainsi que le directeur du parc afin d’examiner des pistes de développement. « Nous espérons que le gouvernement va adhérer aux préoccupations que nous avons exprimées…», a-t-elle conclu.

Il convient de noter que la vice présidente était accompagné de l’Ambassadeur allemand Wolfgang Manig qui, dans une lettre du 22 mai 2014 remise au président de l’Assemblée nationale congolaise, Aubin Minaku, avait souligné que la conservation de la biodiversité en RDC n’est pas seulement une priorité de la coopération germano – congolaise, mais que les deux pays portent aussi une responsabilité internationale partagée dans la lutte contre le changement climatique.

Notons que Claudia Roth est détentrice du record de longévité à la tête du principal parti écologiste allemand. Elle a été est élue députée au Parlement européen lors des élections européennes de 1989, et prend cinq ans plus tard la présidence du groupe des Verts. Elle a notamment siégé à la commission des Libertés civiles et des Affaires intérieures et à la commission des Affaires étrangères.

Réélue députée fédérale en 2005 et 2009, elle est désignée vice-présidente du Bundestag le 22 octobre 2013 en remplacement de Katrin Göring-Eckardt, titulaire de cette fonction depuis 2005 et désormais à la tête du groupe parlementaire.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*