La déclaration du ministre de la Santé

0
24

Chers compatriotes,

Depuis décembre 2013, l’épidémie de la maladie à virus Ebola sévit en Afrique de l’Ouest  notamment en Guinée, Sierra Léone, Libéria et au Nigeria. A ce jour, plus de 2000 cas ont été signalés dont 1145 décès. Devant cette urgence de Santé Publique à portée internationale, la République Démocratique du Congo (RDC) avait relevé le seuil d’alerte au niveau des points d’entrée et le niveau de surveillance de toutes les fièvres hémorragiques à l’intérieur du pays.

            Devant la survenue des cas de fièvre hémorragique d’origine indéterminée notifiés dans la Zone de santé de Boende dans la province de l’Equateur, le Président de la République, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, a instruit le gouvernement de la République à tenir deux réunions de crise le mardi 19 et le vendredi 22 août 2014, présidées par le premier ministre.

Il  a été décidé au court de la première rencontre l’envoi d’une délégation conduite par le Ministre de la Santé Publique dans le territoire de BOENDE.

Le constat sur terrain montre que la maladie a déjà tué 13 personnes dont 5 agents de santé, 11 personnes malades sont en isolement et plus de 80 contacts ont déjà été identifiés et suivis par une équipe spécialisée. Le gouvernement de la République présente ses condoléances à toutes les familles éprouvées.

Mais après les analyses de 8 échantillons prélevés sur terrain, l’Institut National de Recherche Biomédical, en sigle INRB, vient de confirmer que 2 échantillons sont positifs au Virus EBOLA. Un échantillon est  positif à la souche  Soudan et l’autre, positif à une souche croisée Soudan – Zaïre.

Des aliquots ont été envoyés au Centre International de Recherche Médicale de Franceville pour la détermination de la souche.

Ainsi je déclare ce jour, l’épidémie de la maladie à Virus Ebola dans le Secteur de JERA, territoire de Boende, District de la Tshuapa, province de l’Equateur, en République Démocratique du Congo. Cette épidémie n’a aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l’Ouest, et est la 7ème en RDC depuis celle de YAMBUKU survenue en 1976 dans la même province de l’Equateur. L’expérience acquise lors des 6 précedentes épidémies d’Ebola sera mise à contribution pour contenir cette maladie.

Je voudrais rappeler que l’épidémie est circonscrite au secteur de JERA, situé à près de 600 Km de Mbandaka, chef-lieu de la province, soit à plus de 1200 Km de Kinshasa.

Les actions sont déjà en court sur terrain avec la contribution des autorités locales et du personnel de santé et le gouvernement invite la population à rester calme et à respecter les mesures de protection, notamment le lavage régulier des mains au savon après les moments critiques.

Devant cette maladie à Virus Ebola dans le secteur de JERA, le gouvernement de la République Démocratique du Congo annonce les mesures suivantes :

1. La mise en quarantaine du secteur de JERA.

Le triage et le filtrage se feront au niveau de la rivière LOMELA, à 16 Km de Boende. Les services de sécurité seront mis à contribution.

2. La mise en place d’un centre de traitement à LOKOLIA.

3. L’installation du Comité International de Coordination Technique et Scientifique en Sigle CICTS à LOKOLIA. Un campement sera érigé à cet effet pour les équipes d’intervention.

  1. L’installation d’un laboratoire mobile à Lokolia pour assurer le diagnostic biologique en temps réel.
  2. Le déploiement des experts à Lokolia et ses environs, toutes compétences comprises. Le personnel de santé ayant géré les précédentes épidémies en RDC sera mis à contribution et déployé sur terrain.
  3. La dotation de tous les ports et aéroports de l’Equateur en Thermomètre LASER.
  4. L’interdiction des activités de chasse sur toute l’étendue du district de la TSHUAPA.

8. Le renforcement de toutes les mesures déjà annoncées notamment :

* La dotation en matériel de protection à tout le personnel médical

* La recherche active des cas et le suivi de tous les cas contacts

*  Les enterrements sécurisés des cas confirmés et des décès inexpliqués dans la communauté

* La sensibilisation de la population

* L’isolement de tous les cas

* La désinfection des domiciles de tous les cas confirmés et/ou décédés dans la communauté.

* La dotation en médicaments essentiels de toutes les structures du secteur de JERA et la gratuité des soins durant toute la période de l’épidémie.

* La motivation du personnel et des équipes d’intervention.

* La prise en charge psycho-sociale des personnes infectées et affectées.

* Le renforcement des capacités des prestataires locaux sur l’ensemble du territoire de Boende.

Le leadership de la riposte de l’épidémie de la maladie à Virus Ebola est assuré par le Président de la République lui-même et le premier ministre tiendra régulièrement des réunions de crise avec tous les ministères concernés.

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo reste disponible à tout appui de la communauté tant nationale qu’internationale.

Un point d’information sera ouvert au ministère de la Santé Publique pour  informer régulièrement la population et la communauté internationale.

Un numéro vert sera communiqué dans les prochaines heures pour répondre à toutes les questions d’information

Je rappelle qu’il n y a pas de cas d’Ebola à Kinshasa, ni à Mbandaka et que l’épidémie est circonscrite, à ce jour,  au secteur de JERA et que toutes les dispositions ont été prises pour contenir cette épidémie dans le territoire de Boende.

Je vous remercie

Dr Félix KABANGE NUMBI MUKWAMPA

Ministre de la Santé Publique

LEAVE A REPLY

*