La Croix-Rouge de la RDC s’auto-évalue à mi-parcours

0
95

croix rougeLes présidents provinciaux  de la Croix Rouge de la RDC  et des cadres de cette institution  sont en assemblée générale ordinaire depuis hier mardi 15 juillet 2014  à l’Institut National Pilote d’Enseignement des Sciences de Santé « Inpess ». Pendant trois jours, ces volontaires vont évaluer le travail à mi-chemin  réalisé par les  animateurs nationaux et provinciaux  de notre Société Nationale « SN » , autre nom de la Croix-Rouge,  élus en 2013  et  faire des projections pour l’avenir. Les sociétaires de la CRRDC  qui ont accordé un nouveau bail à Dominique Lutula en  2013 , s’étaient convenus de tenir désormais des assemblées générales annuelles. Les partenaires de la CRRDC  se sont fait représenter hier  à l’Inpess par Zamoungana, coordonateur régional des programmes de la Fédération Internationale des Sociétés Nationales de la Croix Rouge  et du Croissant Rouge  « FICR »/ Afrique Centrale, du chef adjoint de délégation du Comité International de la Croix Rouge « CICR » en RDC, Diego Rojas Coronel. 

 Il  est important de  rappeler la nécessité pour notre pays d’avoir une Croix-Rouge forte au regard des situations d’urgence qu’elle connaît, a affirmé  le conseiller du ministre Kabange de la Santé.   Ce dernier est revenu  sur les interventions de la CRRDC  en faveur des expulsés de Brazzaville.

Il  a fait état de la modicité des moyens dont dispose les volontaires congolais. Le recours à des partenaires internes et externes ne les met pas souvent   en bonne posture pour une action plus efficace.

«Si votre SN  réalise des merveilles avec des moyens limités, vos interventions sur terrain  seront  beaucoup plus intéressantes au cas où  les moyens sont  plus conséquents», a-t-il indiqué.

Il a précisé   qu’en leur qualité d’auxiliaires de l’Etat  et  éligibles à l’apport matériel  du gouvernement, le ministre de la Santé va s’employer à faire entendre leur voix   et rendre leurs lendemains attrayants.

Appui conséquent

«Le  nombre des formations dans la gestion de vos branches s’est accru. Ces formations initiées par le secrétariat général, ont permis de doter la structure de direction de votre SN des outils nécessaires pour une meilleure gestion des branches », a relevé Zamoungana.

Cet intervenant  est revenu sur le récent séjour au Sénégal  du président national  Dominique  Lutula  et de Tuzolana , le secrétaire général de la CRRDC,  où ils  ont pris part à un atelier sur la bonne gouvernance en compagnie de leurs pairs   d’Afrique Centrale et de l’Ouest.

Il  a fait état   des projets d’envergure conçus par le FICR pour le compte de notre pays.

Diego Rojas Coronel a dit qu’en parcourant l’agenda de travail de l’assemblée de Kinshasa , on s’aperçoit clairement de la détermination de la CRRDC  à aller de l’avant. Il a salué le travail abattu par la hiérarchie  de la Croix-Rouge qui s’est impliquée dans  la modification des statuts.   Il a réaffirmé la volonté du CICR de poursuivre son partenariat avec la  CRRDC.

Le président national de la CRRDC  a  demandé aux participants d’être  assidus tout au long des travaux.

Il a demandé aux secouristes  de continuer à travailler comme dans le passé,  en dépit des difficultés auxquels ils font souvent face. Il  a émis les voeux de voir le gouvernement congolais ouvrir dans un proche avenir une ligne budgétaire à  leur intention.

 Jean- Pierre Nkutu  

LEAVE A REPLY

*